Politique

Jean-Marie Le Pen lance "Salam aleykoum" à la télévision arabe (vidéo)

   / 4  
Jean-Marie Le Pen lance
1
Jean-Marie Le Pen lance "Salam aleykoum" sur Al Arabiya
Jean-Marie Le Pen a accordé une interview à la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya
2
Jean-Marie Le Pen a accordé une interview à la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya
Le président d'honneur du FN a notamment fait un lien entre musulmans et violences dans les banlieues parisiennes
3
Le président d'honneur du FN a notamment fait un lien entre musulmans et violences dans les banlieues parisiennes
Jean-Marie Le Pen a également accordé sa préférence à Donald Trump pour l'élection présidentielle américaine
4
Jean-Marie Le Pen a également accordé sa préférence à Donald Trump pour l'élection présidentielle américaine

Jean-Marie Le Pen a publié ce mardi sur sa chaîne YouTube la vidéo d’une interview qu’il a accordé à la chaîne de télévision arabe Al Arabiya. Le président d’honneur du Front National, après avoir salué son interlocuteur en arabe, est revenu sur de nombreux sujets comme l’élection présidentielle américaine et les accusations de discrimination envers les musulmans qui pèsent sur lui. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Jean-Marie Le Pen n’est pas franchement reconnu pour être le plus ardent défenseur de la communauté musulmane. Le président d’honneur du Front National doit d’ailleurs régulièrement se défendre des accusations de discrimination envers les musulmans qui pèsent sur lui : "J'ai été le premier homme politique français à présenter la candidature d'un Arabe à la députation à Paris en 1957 et j'ai été le premier à faire élire une Musulmane en 1986 au Conseil régional d'Ile-de-France. Dans ce cas je ne suis pas islamophobe, mais je suis francophile !" avait-il ainsi affirmé pendant une interview accordée à la BBC en octobre dernier.

Une préférence pour Donald Trump

Ces accusations, Jean-Marie Le Pen a d’ailleurs une nouvelle fois dû y répondre lors de l’entretien qu’il a accordé à la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, et qu’il a publié ce mardi sur sa chaîne YouTube. Après avoir salué son interlocuteur d’un "Salam aleykum" que certains trouveront forcément savoureux, le père de Marine Le Pen a tenu la même ligne de défense avant d’affirmer qu’il y avait tout de même un lien entre les musulmans et les violences observées dans les banlieues parisiennes. Quant à la question de la présidentielle américaine, Jean-Marie Le Pen a clairement fait comprendre que sa préférence allait, sans surprise, à Donald Trump.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people