Politique

Jean-Marie Le Pen : "Je ne suis pas islamophobe, j'ai été le premier à présenter un Arabe et à faire élire une musulmane !"

Jean-Marie Le Pen : "Je ne suis pas islamophobe, j'ai été le premier à présenter un Arabe et à faire élire une musulmane !"

Alors qu'il se fait rare dans les médias français actuellement, Jean-Marie Le Pen a accordé une interview à la chaîne britannique BBC News. Le journaliste qui l'interrogeait n'y est pas allé par quatre chemins en demandant au père de Marine Le Pen s'il était islamophobe. Pour se défendre et assurer qu'il ne l'était pas, Jean-Marie Le Pen a alors cité deux exemples tout en assurant qu'il avait "la faiblesse" de se sentir plus français que de nombreuses personnes...

Lorsqu'elle est accusée de racisme, Nadine Morano a un argument pour assurer qu'elle n'est en aucun cas raciste : son "amie noire". En 2012 déjà elle déclarait "Me faire passer pour quelqu'un qui serait raciste, alors que j'ai des amis qui sont justement Arabes, et dont ma meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu'une Arabe, je trouve ça choquant." Une répartie surprenante qui fait amuse beaucoup notamment sur la toile où les internautes se plaisent à se moquer plus ou moins gentiment de l'ancienne ministre sur les réseaux sociaux. Attaquée une fois de plus suite à ses récents propos sur la France "pays de race blanche", Nadine Morano a une nouvelle fois répliqué en citant son "amie noire" lors d'une interview accordée à nos confrères de Metronews : "Mon amie noire, elle est exaspérée de voir ce qu'on dit sur moi ! Elle se dit 'Mais alors, on ne peut plus rien dire dans ce pays ?!' Et en effet, certains ont la liberté d'expression de me traiter de 'connasse' et moi, je n'ai pas le droit d'affirmer quelque chose de factuel. C'est quand même bizarre !"

"J'ai la faiblesse de penser qu'ils ne sont pas tout aussi français que moi"

Mais, Nadine Morano est loin d'être la seule à se servir de ce type d'argument pour se défendre. Jean-Marie Le Pen lui mentionne des personnes avec lesquelles il a travaillé pour expliquer qu'il n'est pas islamophobe. Ainsi, lors d'une récente interview accordée à la BBC, il a déclaré "J'ai été le premier homme politique français à présenter la candidature d'un Arabe à la députation à Paris en 1957 et j'ai été le premier à faire élire une Musulmane en 1986 au Conseil régional d'Ile-de-France. Dans ce cas je ne suis pas islamophobe, mais je suis francophile !"

Après que le père de Marine Le Pen ait évoqué la question des migrants, le journaliste revient plus précisément sur la question des cinq millions de musulmans en France en précisant qu'ils sont "tout aussi français" que Jean-Marie Le Pen. Ce dernier réplique alors "J'ai la faiblesse de penser qu'ils ne sont pas tout aussi français que moi puisque moi je suis pupille de la nation. Mon père étant mort pour la France, je suis doublement français si vous voulez, et c'est pas parce que quelqu'un a un papier... Les Musulmans qui aiment la France, qui sont prêts à se battre pour la France, ceux-là je les considère comme des Français à part entière, mais ceux qui sifflent l'équipe de France au stade de France quand il y a un match avec l'Algérie, ceux-là je ne les considère pas comme des Français. Mais, c'est de la faute de la France qui a établi la double nationalité ce qui fait que ces jeunes gens ne savent pas trop s'ils sont Français ou Algérien, et à cet âge-là on a tendance un petit peu à fronder les gens chez qui on est."

 

Réagissez à l'actu people 2
Par herve schoumacher | le Vendredi 09 Octobre - 10:51
oui
il nous as bien baiser
0
Par herve schoumacher | le Vendredi 09 Octobre - 11:02
chomage
yas 40ans tu vivait avec 300francs part moi maitenant cest 524euros 3510francs
0