Politique

Jean-Luc Mélenchon sort son "Fiscal Kombat" un jeu vidéo hilarant (Vidéo)

Jean-Luc Mélenchon sort son "Fiscal Kombat" un jeu vidéo hilarant (Vidéo)

Jean-Luc Mélenchon a déclaré la guerre à l’évasion fiscale. Pour rendre le procédé ludique, le candidat de la France insoumise a mis au point un jeu vidéo inspiré du célèbre ‘’Mortal Kombat’’ dans lequel le héros capture des mauvais payeurs pour leur faire rendre l’argent. Non Stop Zapping vous montre les images.

Dans le domaine numérique, les candidats à l’élection présidentielle savent qu’ils doivent briller par leur présence sur les réseaux sociaux pour espérer peser dans la campagne. À l’heure où l’information se fait davantage via Twitter, Facebook et Youtube, impossible pour un prétendant à l’Élysée de passer outre. Certains partis l’ont mieux compris que d’autres, à l’image de Marine Le Pen et du Front national, capables de mobiliser une importante base d’internautes pour relayer en masses leurs informations. Parmi les cracks de la communication 2.0 figure également Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise est champion toutes catégories en ce qui concerne sa présence sur Youtube. Avec plus de 250 000 abonnés, il est loin devant les autres candidats grâce à ses vidéos hebdomadaires.

"Franchement, vous allez bien vous marrer"

Pour aller encore plus loin, Jean-Luc Mélenchon a décidé de sauter à pieds joints dans l’univers des jeux vidéo. Geek s’il en est, le candidat à l’élection présidentielle est également un fervent opposant à l’évasion fiscale qui coûte plusieurs centaines de milliards d’euros à l’État français chaque année. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon lance son "Fiscal Kombat", un jeu vidéo inspiré du célèbre "Mortal Kombat" dans lequel le personnage, lui, capture des "oligarques" pour leur faire cracher des euros. "Si les voyous qui nous pillent de cette façon payaient ce qu’ils doivent et participaient à l’effort de tous comme chacun, il n’y aurait plus de déficit dans ce pays", annonce le jeu dès l’introduction. Reste ensuite à capturer Pierre Gattaz, président du MEDEF, Liliane Bettencourt, Jérôme Cahuzac, Nicolas Sarkozy ou encore François Fillon. "C’est une bataille, on les capture, on les secoue et ça fait tomber des euros. Et les euros on peut les mettre dans un pot commun", explique le candidat. Avant de conclure "Franchement, vous allez bien vous marrer". À tester d’urgence.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people