Politique

Jean-Luc Mélenchon : sa reprise gênante de "tomber la chemise" (vidéo)

Jean-Luc Mélenchon : sa reprise gênante de "tomber la chemise" (vidéo)

Jean-Luc Mélenchon met ses dernières forces dans la bataille en cette dernière semaine de la campagne en vue de l'élection présidentielle de 2017. Lors de son meeting du mardi 18 avril, le candidate de la France Insoumise a tenté de chanter sur la scène. Problème, sa reprise de "tomber la chemise" a été quelque peu gênante. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L'heure du sprint final a sonné pour les candidats de l'élection Présidentielle 2017. Jean-Luc Mélenchon était quant à lui en meeting à Dijon le mardi 18 avril. Mais grâce à son hologramme, il était aussi à Nancy, Grenoble, Montpellier, Clermont-Ferrand, Nantes, La Réunion. Et si l'opération a coûté près d'un million d'euros, il a réuni près de 30.000 personnes. A la fin de son évènement en majuscule, le candidat de la France Insoumise s'est senti pousser ses ailes face à la foule. Dans l'euphorie du moment, il a décidé de pousser la chansonnette en rejouant la musique "tomber la chemise". Avant d'entamer sa musique, le politicien a présenté les grands axes de son programme, en particulier l'éducation, la cinquième République et le 49-3 de Manuel Valls.

Jean-Luc Mélenchon : sa reprise gênante

Après plus d'une heure et demie de discours, Jean-Luc Mélenchon a conclu sur un poème de Paul Eluard. Et après l'applaudissement de ses militants, le candidat n'était visiblement pas décidé à quitter la salle. Il s'était alors mis à chanter en parodiant "tomber la chemise" de Zebda : "on est la France Insoumise, on est la, on est, la France Insoumise, on est la... Vous la connaissez pas la chanson ? (...) On fait la même chose avec la France Insoumise". Par la suite, les militants ont tenté de répondre à l'appel du candidat, mais timidement. "Vous la connaissez, parfait ! Vendredi soir, vous allez vous faire une petite fenêtre de bonheur. Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Comme disaient les anciens, les hauts je les méprise, les bas je les reprise", a-t-il lâché à la fin de son discours.

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people