Politique

Jean-Luc Mélenchon perquisitionné : Edouard Philippe "choqué" par sa "très grande violence" (vidéo)

Jean-Luc Mélenchon perquisitionné : Edouard Philippe "choqué" par sa "très grande violence" (vidéo)

Mercredi 17 octobre, alors qu'il prenait la parole à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe s'est littéralement insurgé du comportement de Jean-Luc Mélenchon. Lors de la perquisition de son domicile et du siège de la France Insoumise, le député s'est montré extrêmement agressif envers les forces de l'ordre. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Mieux que Netflix et ses séries à succès, en ce moment le feuilleton qui fait le plus réagir c'est celui de Jean-Luc Mélenchon et de sa perquisition. Mardi 16 octobre, le leader de la France Insoumise s'est indigné du traitement qui lui était réservé, alors qu'il est visé par deux enquêtes préliminaires. Après avoir tout filmé en direct, puis publié les vidéos sur sa page Facebook,  Jean-Luc Mélenchon a appelé à la résistance au siège de la France Insoumise. Plus tard, c'est l'émission "Quotidien" qui a dévoilé des images chocs dans lesquelles le député ainsi que plusieurs Insoumis ont défié les forces de l'ordre. La scène a pris des airs de chaos total.

Des images "d'une très grande violence"

Forcément, ces images continuent de faire réagir. Mardi 16 octobre, à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe avait d'abord choisi de ne pas condamner l'attitude de Jean-Luc Mélenchon. Mais ça, c'était avant. En effet, comme il l'a expliqué dans l'hémicycle mercredi 17 octobre, le Premier ministre a été stupéfait par les images dévoilées entre temps. "Les images que j'ai vues étaient d'une très grande violence à l'égard de fonctionnaires de police qui exerçaient leur mission, d'une très grande violence à l'égard de procédures qui ne relèvent pas du gouvernement." Face à un Jean-Luc Mélenchon plus calme que d'ordinaire, Edouard Philippe a ainsi regretté ces dérapages.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people