Politique

Jean-Jacques Bourdin furieux du retard d’Henri Guaino, il annule son interview sur RMC (Vidéo)

   / 4  
Jean-Jacques Bourdin a annulé son interview sur RMC aujourd'hui
1
Jean-Jacques Bourdin a annulé son interview sur RMC aujourd'hui
Henri Guaino était invité sur RMC
2
Henri Guaino était invité sur RMC
Jean-Jacques Bourdin a finalement annoncé qu'il annulait l'interview
3
Jean-Jacques Bourdin a finalement annoncé qu'il annulait l'interview
C'est le retard d'Henri Guaino qui a rendu furieux le journaliste
4
C'est le retard d'Henri Guaino qui a rendu furieux le journaliste

Il n’est pas bon de mettre de mauvaise humeur Jean-Jacques Bourdin. Alors qu’il devait recevoir ce matin sur RMC Henri Guaino, le journaliste a tout simplement annulé son interview avec le député LR des Yvelines suite à son retard. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Alors qu’il devait recevoir Henri Guaino, le député Républicains des Yvelines pour aborder de nombreux sujets dont notamment l’affaire des écoutes de la DGSE sur le député Thierry Solère en 2012, Jean-Jacques Bourdin a eu la mauvaise surprise de se rendre compte que son invité était tout simplement absent. L’élu politique était coincé dans les embouteillages ce qui a obligé les journalistes de BFMTV et de RMC à meubler en attendant son arrivée.

"Quand on est invité, on doit être à l’heure"

Ainsi, Christophe Delay a tenté une explication aux téléspectateurs de BFMTV : "Il est 8h37. Vous êtes peut-être surpris, on continue à vous accompagner, parce qu'Henri Guaino, qui doit être là avec Jean-Jacques Bourdin, n'est pas là. La table est mise". Alors que RMC a décidé de mettre de la pub pour faire patienter, Jean-Jacques Bourdin, qui a violemment réagi aux photos publiées par Marine Le Pen, a alors pris l’antenne pour annoncer qu’il annulait son interview : "Bien, Henri Guaino, ayant disparu de la circulation, il est bloqué, je sais pas, dans des embouteillages, problèmes de taxi et tout. Je pense que quand on est invité, on doit être à l'heure. Il faudra tirer ça au clair, dans tous les cas, priorité à qui ? Priorité aux auditeurs de RMC ! Et finalement, c'est un mal pour un bien". Très énervé, le journaliste a lancé une dernière pique : "Les politiques, il faut qu'ils prennent leurs responsabilités. Ils prennent un taxi, ils n'ont qu'à venir avec leur voiture ou en métro ! Tiens y'a des métros, que ça serve à quelque chose".   

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people