Politique

Insultée de "fucking bitch" par un républicain, une démocrate livre un discours poignant (vidéo)

Insultée de "fucking bitch" par un républicain, une démocrate livre un discours poignant (vidéo)

Elle est l’une des stars montantes du parti démocrate américain. Alexandria Ocasio-Cortez a été insultée par un élu républicain selon un journaliste témoin de la scène. Jeudi 23 juillet, elle n’a pas hésité à le recadrer dans un discours poignant donné à la Chambre des représentants.

C’est une parole qu’il aurait dû garder pour lui. Lundi 20 juillet, l’élu républicain Ted Yoho a reproché à sa consœur, sur les marches du Congrès, ses propos expliquant que la hausse de la criminalité à New York serait liée à la pauvreté décuplée pendant la pandémie de coronavirus. L’homme politique l’aurait alors accusée d’être "complètement folle" et "écœurante". Selon un journaliste du site The Hill témoin de la scène, il l’aurait traitée de "fucking bitch" (sale p***) alors qu’elle continuait son chemin. L’affaire devient vite une polémique. Ted Yoho nie et déclare "étant marié depuis 45 ans et père de deux filles, je suis très conscient de mes mots". Jeudi 23 juillet, la star montante du parti démocrate et benjamine du Congrès a livré un discours poignant.

"Traiter les gens avec dignité et respect est ce qui rend un homme convenable"

La jeune femme de 30 ans ne compte pas en rester là. Si le 22 juillet Ted Yoho qui appartient au même parti politique que celui de Donald Trump s’est "excusé" pour le "ton abrupt" lors de leur échange, il dément avoir utilisé le terme donné par le journaliste et se parlait à lui-même en utilisant l’expression "bullshit" (connerie) selon son porte-parole. Alexandria Ocasio-Cortez ne s’est pas laissée faire. Et elle est revenue sur les propos abusifs de l’élu républicain. "Avoir une fille ne rend pas un homme convenable. Avoir une femme ne rend pas un homme convenable. Traiter les gens avec dignité et respect est ce qui rend un homme convenable. Et lorsqu’un homme décent se trompe, comme cela peut nous arriver, il fait de son mieux et s’excuse". Puis celle qui est surnommée "AOC" rappelle qu’elle "est la fille de quelqu’un" et ajoute non sans émotion: "Heureusement que mon père n’est plus là pour voir comment monsieur Yoho traite sa fille". Le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants a estimé qu’il devait être sanctionné par ses pairs.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people