Politique

Immigration : François Bayrou comprend les migrants, Marine Le Pen veut un référendum

Immigration : François Bayrou comprend les migrants, Marine Le Pen veut un référendum

Interviewé au micro de BFMTV, François Bayrou a tenté de trouver des solutions à l’immigration sans accabler les migrants tandis que Marine Le Pen, sur LCI, estime qu’il faut à tout prix un référendum sur l’immigration clandestine.

Mercredi matin, François Bayrou était au micro de Jean-Jacques Bourdin afin de s’exprimer sur les nombreux flux de migrations. Le maire de Pau s’est montré ouvert sur la question : "La France comme l'Allemagne, comme aucun des pays européens ne peut ignorer qu'il y a des gens qui meurent en rampant vers nous. Quand ils relèvent de la persécution on doit leur donner un sort légitimeé". En effet, pour lui, si les migrants viennent en France c’est parce que le climat de leur pays est invivable et qu’en plus, le chaos qui y règne est le résultat des actes de la France. "Pour combattre, il faut combattre à la source. Et pour combattre à la source il faut avoir, un jour, le courage ou la force de d’intervenir pour remettre le minimum d’ordre qui permet de vivre dans un certain nombre de pays où nous avons mis le chaos", Dit-il. A la fin de l’entretien, quand Jean-Jacques Bourdin lui demande s’il serait "favorable à une intervention militaire au sol en Syrie, contre Daesh", François Bayrou répond sans vraiment insister : "Sans doute cette question se pose-t-elle. On ne peut pas laisser un furoncle se développer à ce point".

Marine Le Pen propose un référendum pour l’immigration clandestine

Au micro de Guillaume Durand, sur LCI, Marine Le Pen, elle, s’est montrée beaucoup plus réfractaire à l’immigration. La présidente du Front National s’est d’ailleurs permis de parler au nom des français : "Nous ne voulons pas d’immigration clandestine et les français n’en veulent pas. Est-ce qu’ils ont juste encore un petit peu leur mot à dire, dans leur propre pays ? Est-ce qu’une fois ils ont accepté cette politique d’immigration massive ? Jamais !". Au passage, elle n’a pas hésité à mettre tous les maux au sujet de l’immigration sur le dos de Manuel Valls, François Hollande et Nicolas Sarkozy. « Valls, Hollande et Sarkozy sont complices des passeurs car depuis des années, il a été dit au sein de ceux qui veulent venir dans l’Union Européenne : "Vous pouvez venir en France. Vous aurez toutes les chances d’être régularisés même en étant clandestins"". Le journaliste lui coupe la parole et lui dit : "ils n’ont pas dit ça", la fille de Jean-Marie Le Pen répond du tac au tac : "Mais ils l’ont fait, c’est pire". Elle termine sur son souhait de proposer un référendum aux français au sujet de l’immigration, même si elle s’il elle est persuadée d’avoir la réponse : "Nous sommes encore, oui ou non, dans un semblant de démocratie ? Demandons au français ce qu’ils pensent de l’immigration clandestine et ils vous répondront qu’ils n’en veulent pas".

Réagissez à l'actu people