Politique

Hillary Clinton triomphe lors du Super Tuesday et tacle les Républicains (vidéo)

Hillary Clinton triomphe lors du Super Tuesday et tacle les Républicains (vidéo)

Hillary Clinton et Donald Trump ont été les grands vainqueurs du Super Tuesday dans la nuit de mardi à mercredi. Les deux candidats, bien partis pour s'affronter dans la course à la Maison Blanche à l'automne, ont chacun remporté sept Etats dans la course à l'investiture de leurs partis respectifs. Dans son discours, Hillary Clinton a d'ailleurs lancé une première pique au camp républicain. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Hillary Clinton et Donald Trump virent en tête. Mardi avait lieu aux Etats-Unis la première grande journée électorale dans la course aux investitures des partis républicain et démocrate. Baptisée Super Tuesday, cette journée a vu la femme de Bill Clinton et le sulfureux milliardaire remporter chacun sept Etats et donc la faveur des pronostics dans la course à la Maison Blanche. Méfiance tout de même car si Donald Trump ne semble, pour l'heure, pas avoir de réel rival, Hillary Clinton devra, elle, faire face à la montée de Bernie Sanders, vainqueur dans quatre Etats dont le Vermont et le Minnesota. Le principal enseignement de cette journée d'appel aux urnes, c'est que la lenteur avec laquelle Donald Trump a désavoué le Ku Klux Klan ces derniers jours n'a pas eu le moindre impact sur l'électoral américain : "Nous sommes en train de faire grossir le parti républicain et cela nous fera gagner face à Hillary Clinton, comprenez-moi, je suis et serai un unificateur" a annoncé le milliardaire dans son discours, prédisant donc sa victoire ainsi que celle d'Hillary Clinton.

"La rhétorique du camp adverse est déplorable"

De son côte, Hillary Clinton a elle aussi choisi de parler des Républicains plutôt que de ses rivaux démocrates. Et a déjà tenu à marquer des différences fortes entre les deux partis : "Notre travail, ce n'est pas de faire retrouver sa grandeur à l'Amérique. L'Amérique n'a jamais cessé d'être grande" a-t-elle lancé en référence au slogan de Donald Trump ("Rendre sa grande à l'Amérique", ndlr). Mais surtout, l'ex First Lady a insisté sur la bassesse du parti républicain depuis le début de cette campagne présidentielle : "Il est clair ce soir que les enjeux de cette élection n'ont jamais été aussi grands. La rhétorique que nous entendons dans le camp adverse n'a jamais été aussi déplorable. Essayer de diviser les Etats-Unis entre eux et nous est une mauvaise chose. Nous ne laisserons pas ça arriver" a-t-elle prévenu.

Réagissez à l'actu people