Politique

Greta Thunberg en larmes : Son coup de gueule contre l'inaction climatique (vidéo)

Greta Thunberg en larmes : Son coup de gueule contre l'inaction climatique (vidéo)

Invitée au sommet sur le climat organisé ce 23 septembre par l'ONU, Greta Thunberg a livré un discours plein d'émotion pour dénoncer le manque d'action des chefs d'Etat. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce lundi 23 septembre, un sommet sur le climat a été organisé à New York par le secrétaire général des Nation Unies, Antonio Guterres. Pendant ce rassemblement, une intervenante s'est fait tout particulièrement remarquer et il s'agit de Greta Thunberg. La militante suédoise s'est une nouvelle fois déplacée pour faire part de son indignation de ne pas être écoutée. Pendant sa prise de parole, celle qui lutte contre le réchauffement climatique et a décidé de lâcher l'école pour se consacrer entièrement à cette cause, s'est montrée cash. "Je ne devrais pas être ici. Je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'Océan", commence-t-elle accusatrice, avant de poursuivre : "Pourtant, vous nous demandez, nous les jeunes, de vous donner de l'espoir". "Comment osez-vous ?", lâche Greta Thunberg la voix tremblante. Les larmes aux yeux, l'activiste de 16 ans seulement s'indigne et déclare : "Vous avez volé mes rêves, mon enfance, avec vos mots vides de sens".

Des présidents qui se préoccupent que "d'argent et de "croissance éternelle"

Si elle reproche aux différents gouvernements de ne pas agir pour le bien de la planète, Greta Thunberg le reconnaît, elle est "l'une des plus chanceuses". "Des gens souffrent, des gens meurent, l'écosystème tout entier s'écroule. On est à l'aube d'une extinction de masse", proteste-t-elle, révoltée. S'adressant une fois de plus aux dirigeants du monde entier, la jeune fille leur reproche de parler uniquement "d'argent et de croissance éternelle", au lieu de se préoccuper réellement du dérèglement climatique et de la survie des différentes espèces. Décidée à ne pas s'arrêter là pour pousser les présidents à agir pour de bon, Greta Thunberg a porté plainte devant le Comité des Droits de l'Enfant de l'ONU contre la France, l'Argentine, le Brésil, la Turquie, mais aussi l'Allemagne. Pour se faire, elle était accompagnée de 15 enfants âgés de 8 à 17 ans, issus de 12 pays différents.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people