Politique

Gilets jaunes : une humoriste se fait passer pour une journaliste de BFMTV (vidéo)

Gilets jaunes : une humoriste se fait passer pour une journaliste de BFMTV (vidéo)

Samedi 22 décembre, les gilets jaunes partaient une nouvelle fois à l'assaut des rues parisiennes dans le cadre du sixième volet de leur révolte. Parmi les manifestants, une YouTubeuse connue sous le nom de Marie s'infiltre qui a suscité la polémique après s'être faite passer pour une journaliste de BFMTV. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La polémique prend de l'ampleur. Samedi 22 décembre, les gilets jaunes se retrouvaient une nouvelle fois dans les rues parisiennes dans le cadre du sixième volet de leur mobilisation. Une manifestation qui a connu quelques dérapages, notamment envers des motards de police. Mais en marge de ces violences, une YouTubeuse du nom de Marie s'infiltre a choisi ce moment de contestation pour son tout dernier sketch. De son vrai nom Marie Benoliel, cette humoriste française fait un carton sur la Toile, où elle est très bien connue, en se faisant une place durant des mouvements politiques et sociaux. Grande habituée de la parodie, elle s'était déjà infiltrée dans un rassemblement pour Marine Le Pen en 2017, à l'occasion de l'élection présidentielle. Même chose lors de la dernière Marche des Fiertés, fin juin dernier, durant laquelle elle avait suscité la polémique à cause de son humour jugé déplacé par les membres de la communauté LGBTQ+. 

BFMTV s'insurge 

Mais alors qu'elle voulait faire une nouvelle satire autour du mouvement des gilets jaunes, Marie Benoliel s'est attiré la colère d'un rival de taille : BFMTV. Lors de son tout dernier sketch, la YouTubeuse et humoriste a déclaré qu'elle était journaliste pour le média. Ce qui est totalement faux. Ainsi, une vidéo amateur a été diffusée sur Twitter au sujet de cette mystérieuse consœur qui souhaitait savoir "pourquoi sa chaîne est autant détestée". "Je le fais maintenant parce qu'avec la colère des 'gilets jaunes', on a bien vu à quel point ces journalistes des informations en continu concentraient une haine complètement irrationnelle", a-t-elle expliqué à nos confrères de FranceInfo, lundi 24 décembre dernier. Une parodie des chaînes d'information en continu, devenues ennemies publics numéro un, que BFMTV n'a pas du tout appréciée. "Cette jeune femme jette le discrédit sur le travail de nos reporters sur le terrain. BFMTV regrette cette utilisation abusive et dénigrante de son image et se réserve le droit d'engager des poursuites judiciaires", a annoncé la chaîne sur son site officiel. Marie s'inflitrera-t-elle au tribunal pour son prochain sketch ?

 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people