Politique

Gilets Jaunes : Marine Le Pen interpelle Emmanuel Macron en direct (vidéo)

Gilets Jaunes : Marine Le Pen interpelle Emmanuel Macron en direct (vidéo)

Alors qu'Edouard Philippe a reçu, lundi 3 décembre, des responsables des partis pour des "consultations", Marine Le Pen n'a pas hésité à interpeller Emmanuel Macron en direct sur TF1. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le mouvement des Gilets Jaunes continue de rythmer l'actualité hexagonale. Après le traumatisant troisième acte, samedi 1er décembre sur les Champs-Elysées, le gouvernement d'Emmanuel Macron est plus que jamais pointé du doigt. Les images des violentes dégradations, notamment sur l'Arc de Triomphe, ont fait le tour du monde en un week-end. Alors qu'un quatrième acte est d'ores et déjà envisagé par certains Gilets Jaunes, le gouvernement semble envisager une sortie de crise, voire un rétropédalage. Lundi 3 décembre, Edouard Philippe a reçu à Matignon des responsables des partis, après l'annonce de nouvelles "mesures" dans le but d'apaiser les tensions de plus en plus brûlantes. Mercredi 5 décembre se tiendra un début à l'Assemblée nationale ainsi qu'au Sénat, le jeudi 6 décembre.

Un "aveu de faiblesse" ?

Au milieu de cette révolte ambiante, de nombreux chefs de partis montent au créneau. Lundi 3 décembre, Marine Le Pen était invitée sur le plateau du 20h de TF1. Le regard visé vers l'écran, la présidente du Rassemblement National a ainsi directement interpellé Emmanuel Macron : "Monsieur le président de la République, vous êtes le seul à avoir les clés de cette crise politique très grave et des violences qui en sont la conséquence. Les Français ont le droit, qu'ils soient à Paris, de province ou de la Réunion, de vivre sereinement cette fin d'année, qu'ils soient Gilets Jaunes ou en uniforme bleu marine, commerçants ou riverain des manifestations. Je vous demande solennellement de renoncer à votre politique fiscale, dont les Français ne veulent plus." Reste à savoir si Emmanuel Macron entendra les doléances de Marine Le Pen, et, surtout, s'il en prendra compte…

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people