Politique

Gilets Jaunes : Jean-Luc Mélenchon s'emporte contre Thomas Sotto en plein direct (vidéo)

Gilets Jaunes : Jean-Luc Mélenchon s'emporte contre Thomas Sotto en plein direct (vidéo)

Si la tension est à son comble dans tout l'Hexagone, elle l'est tout autant sur les plateaux de télévision. En témoignent les images d'un vif accrochage entre Thomas Sotto et Jean-Luc Mélenchon, dimanche 2 décembre sur France 2. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Après le chaos qui régnait sur les Champs-Elysées, samedi 1er décembre lors de l'acte 3 du mouvement des Gilets Jaunes, les chaines de télévision hexagonales étaient sur le pied de guerre pour couvrir au mieux les manifestations. C'est donc tout logiquement que, dimanche 2 décembre, France 2 a décidé de déprogrammer la diffusion du film The Revenant, avec Léonardo Dicaprio, au profit d'une émission spéciale sur les Gilets Jaunes, présentée par Léa Salamé et Thomas Sotto. Sur le plateau de France 2, deux manifestants étaient venus exposer leurs revendications, notamment au côté de Jean-Luc Mélenchon.

Ambiance électrique sur France 2

C'est donc dans ce contexte que Thomas Sotto a demandé à l'une des manifestantes, Laeticia Dewalle, si elle n'avait pas le sentiment que le mouvement des Gilets Jaunes était peu à peu en train d'être récupéré par certains politiques. Si elle a répondu par la négative, Jean-Luc Mélenchon est tout de suite monté au créneau, excédé par la question de Thomas Sotto : "Vous vous rendez compte de la perversité de ce que vous venez de faire ? Quand un homme politique est un parlementaire, propose une solution et que quelqu'un dit 'Ah bah tiens, pourquoi pas', vous répondez 'Vous êtes en train de vous faire récupérer'. Qu'est-ce que vous voulez à la fin ?" s'est offusqué le député des Bouches-du-Rhône, avant de poursuivre de plus belle : "Ils essaient de régler les problèmes de leur existence. C'est mon boulot, je suis parlementaire, j'ai été élu pour ça." Une réponse plutôt directe à laquelle Thomas Sotto a tout de même choisi de rétorquer : "Je crois que je comprends. J'ai juste posé une question que vous interprétez comme bon vous semble." Ambiance, ambiance…

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people