Politique

Gilets jaunes et violences policières : La justice est-elle impartiale ? (vidéo)

Gilets jaunes et violences policières : La justice est-elle impartiale ? (vidéo)

Dans le JT de 20 heures diffusé sur France 2, nos confrères se sont intéressés au traitement judiciaire des affaires de violences policières et civiles lors des manifestations des Gilets jaunes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce vendredi 31 mai, la veille des nouvelles manifestations des Gilets jaunes pour l'acte 29, Thomas Sotto a présenté un reportage sur les violences policières dans son JT de 20 heures diffusé sur France 2. Dans ce dernier, nos confrères tentent de comprendre de quelle manière les affaires épinglant le comportement de certains membres des forces de l'ordre et celui des manifestants sont traitées par le système judiciaire. Tandis que de nombreux militants pour le mouvement de contestation ont été arrêtés et font l'objet de procédures, les policiers qui ont été visés par des enquêtes de police ne semblent pas avoir officiellement été poursuivis par la justice pour leurs débordements. Une justice à double tranchant ?

Des affaires étouffées par la justice ?

"Il y a quelques jours, la Cour européenne des Droits de l'Homme a rappelé à la France que les enquêtes visant les forces de l'ordre devaient être rapides, effectives et impartiales", annonce face caméra l'ancienne figure emblématique de la radio "Europe 1", avant de lancer le sujet. Devant la polémique le Procureur de la capitale a réagi ce 31 mai en affirmant au Parisien que "des policiers seront jugés" pour leurs actes. "Je veux être très clair : Il n'y a aucune volonté de ma part d'éluder ces violences ou de les minimiser", a ainsi déclaré Rémi Heitz à nos confrères. Depuis le début des rassemblements des Gilets jaunes, qui ont débuté le 17 novembre, 264 enquêtes au total ont été ouvertes concernant des faits de violences policières, selon le Ministère de l'Intérieur.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people