Politique

Fusillade à Strasbourg : le député du Bas-Rhin très ému à l'Assemblée nationale (vidéo)

Fusillade à Strasbourg : le député du Bas-Rhin très ému à l'Assemblée nationale (vidéo)

Mercredi 12 décembre, au lendemain de la fusillade mortelle à Strasbourg, le député du Bas-Rhin Bruno Studer a livré un discours très émouvant à l'Assemblée nationale, manquant de fondre en larmes. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Hier, Strasbourg a été la cible d'une attaque. Un homme, fiché S, a ouvert le feu à proximité du célèbre marché de Noël de la ville alsacienne, le plus grand d'Europe. Le bilan provisoire est de deux morts, d'un blessé en état de mort cérébrale et de 11 autres personnes blessées. Le suspect est toujours en fuite, avec près de 600 membres des forces de l'ordre à ses trousses. En attendant, la ville est en deuil, en attendant de potentielles nouvelles victimes parmi les blessés graves. En attendant, les députés se réunissaient ce mercredi à l'Assemblée nationale pour faire le point sur la situation, alors que Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu à Strasbourg dans la matinée. Bruno Studer, député LREM du Bas-Rhin, a décidé de prendre la parole.

"Un homme a commis l'inimaginable en assassinant lâchement des personnes"

"Après avoir réussi à déjouer l'important dispositif de filtrage et de sécurité mis en place cette année, comme les précédentes, un homme a commis l'inimaginable en assassinant lâchement des personnes venues profiter de l'ambiance des fêtes" a-t-il déclaré, la voix empreinte d'émotion. Il a ensuite rendu hommage aux personnes qui ont prodigué les premiers secours aux blessés avant de devoir s'arrêter, les larmes au bord des yeux, le temps de reprendre le fil de son discours. Bruno Studer a alors été chaleureusement applaudi par ses collègues, avant de glisser un gros tacle aux complotistes qui pensent que cet acte a été organisé par l'État pour jeter le discredit sur le mouvement des Gilets jaunes. "Je veux croire à l'union et au rassemblement" a-t-il conclu avant de rendre la parole.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people