Politique

Fusillade à Strasbourg : Christophe Castaner chasse des journalistes des lieux de l'attaque (vidéo)

Fusillade à Strasbourg : Christophe Castaner chasse des journalistes des lieux de l'attaque (vidéo)

La tension est encore palpable dans les rues de Strasbourg et sur les lieux de la fusillade qui a éclaté mardi 11 décembre. Comme en attestent les images de CNews où Christophe Castaner s'est agacé de la présence des journalistes sur les lieux du drame. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce mercredi 12 décembre au matin, le bilan s'élève à trois morts et 13 blessés. La veille, le mardi 11 décembre peu avant 20h, des coups de feu ont retenti en plein marché de Noël de Strasbourg, largement visité en cette période. Selon les premières informations qui viennent au compte-goutte, le suspect serait un homme de 29 ans, fiché S. Il a pris la fuite après avoir tiré sur les forces de l'ordre. Près de 350 personnes ont été mobilisées, dont 100 membres de la police judiciaire ainsi que des militaires. Des hélicoptères ont également été mis à disposition pour retrouver la trace du suspect en cavale. La tension est à son comble à Strasbourg, comme dans tout l'Hexagone alors que le niveau du plan vigipirate a été élevé au stade de l'"urgence attentat".

La tension est à son comble

Forcément, les membres du gouvernement sont plus que jamais sous pression, après presque un mois de désordre public sous la mobilisation des gilets jaunes. Envoyé sur place dès l'annonce de l'attaque, Christophe Castaner est revenu ce mercredi matin sur les lieux du drame. Très vite, le ministre de l'Intérieur s'est agacé de la présence de journalistes qu'il n'a pas hésité à chasser sans ménagement. Sur les réseaux sociaux, de nombreux gilets jaunes n'ont pas tardé à fustiger le gouvernement d'Emmanuel Macron, qu'ils accusent même d'avoir orchestré cette attaque. Sur Twitter ou Facebook, certains chefs de file, à l'instar de Maxime Nicolle alias Fly Rider, tiennent même de troublants propos, n'hésitant pas à remettre en doute la véracité de la version donnée par les autorités et les médias…

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people