Politique

Front national : Des candidats aux législatives épinglés pour leurs propos racistes sur les réseaux sociaux (vidéo)

Front national : Des candidats aux législatives épinglés pour leurs propos racistes sur les réseaux sociaux (vidéo)

"Franceinfo" a partagé, ce mardi 6 juin, une étude du site "Buzzfeed", dans laquelle sont épinglés une centaine de candidats FN aux élections législatives pour leurs propos racistes, antisémites et homophobes sur les réseaux sociaux. Plus d’informations sur Non Stop Zapping.

"Buzzfeed" a publié ce mardi 6 juin une étude sur les candidats FN aux élections législatives. Les journalistes du site ont passé en revue les comptes Facebook et Twitter des candidats d’extrême droite. Leur constat : une centaine de candidats sur les 573 que présentera le Front national le 11 et 18 juin prochain, tiendraient publiquement des propos homophobes, racistes et antisémites. Malgré la volonté de la présidente FN, Marine Le Pen, de nommer un "Secrétaire national aux fédérations et à l’implantation", pour écarter les candidats aux profils sulfureux, certains passent entre les maille du filet. "Buzzfeed" a voulu préciser que tous les propos tenus par les candidats FN, sont publics et peuvent être vus par tous.

"Les richesses que l’islam apporte à la France : le viol, la décapitation, …"

Dans l’enquête de "Buzzfeed", relayée ce mardi 6 juin par "Franceinfo", certains candidats nationalistes s’inquiètent du "génocide blanc" qui se déroule en France. D’autres partagent des visuels islamophobe, comme Madame Cheyrou, candidate des Pyrénées Atlantique "expliquant les richesses que l’islam apportent à la France : le viol, la décapitation, les mutilations sexuelles, la pédophilie…". D’autres candidats ne disent pas "étranger" mais "Banania". Des messages homophobes mais également haineux sont partagés en toute liberté. Très souvent ces propos tombent sous le coup de la loi. Comme par exemple "Un candidat qui partage un visuel qui explique que Pierre Berger est une pédale", cite Paul Aveline, journaliste politique de "Buzzfeed". Une nouvelle polémique pour le parti nationaliste à quelques jours des élections législatives.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people