Politique

François Molins s'exprime sur l'arrestation musclée des trois femmes après l'attentat déjoué (Vidéo)

   / 5  
Dimanche dernier, les services de police ont déjoué un attentat
1
Dimanche dernier, les services de police ont déjoué un attentat
Vendredi en fin d'après-midi, le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est exprimé sur cette affaire
2
Vendredi en fin d'après-midi, le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est exprimé sur cette affaire
La police a arrêté les trois femmes
3
La police a arrêté les trois femmes
Une adolescente de 15 ans, fille d'une des trois femmes appartenant au commando, a aussi été interpellée
4
Une adolescente de 15 ans, fille d'une des trois femmes appartenant au commando, a aussi été interpellée
Ces femmes avaient prêté allégeance à Daesh
5
Ces femmes avaient prêté allégeance à Daesh

Alors qu'un attentat a été déjoué ce dimanche à Paris, la police a mis tout en oeuvre pour retrouver les jeunes femmes à l'origine de cette tentative. Ce vendredi, le procureur de la République de Paris, François Molins s'est exprimé lors d'une conférence de presse. Nous vous proposons de découvrir cette séquence sur Non Stop Zapping.

Dimanche dernier, les services de police ont déjoué un attentat, préparé par un commando de femmes ayant prêté allégeance à Daech, après la découverte d'une voiture remplie de bonbonnes de gaz au cœur de Paris. Après cette alerte, la police était particulièrement sur le qui vivre. Ce jeudi, la police avait par ailleurs reçu un message d'alerte sur un risque d'attentat dans les gares parisiennes et en Essonne. Finalement, la police est parvenue à arrêter les trois femmes suspectées d'être les auteurs de l'attentat déjoué. 

"L'organisation terroriste utilise non seulement des hommes mais des femmes"

Vendredi en fin d'après-midi, le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est exprimé sur l'arrestation musclée des trois jeunes femmes : "Le commando de femmes s'apprêtant à commettre l'attentat parisien a été "téléguidé" par des jihadistes de Daech depuis la Syrie", a-t-il annoncé. Avant de poursuivre : "L'organisation terroriste utilise non seulement des hommes mais des femmes, de jeunes femmes, qui font connaissance et nouent leur projet de manière virtuelle", a déclaré François Molins. Une adolescente de 15 ans, fille d'une des trois femmes appartenant au commando, a été interpellée, a aussi annoncé le procureur de Paris : "Ce (vendredi) matin, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la fille aînée d'Amel S., susceptible, elle aussi, d'être impliquée dans le projet terroriste, a été interpellée à son tour." Lors de l'arrestation des trois femmes, François Molins a révélé que l'une des jeunes femmes aurait planté un couteau dans l'épaule d'un policier.

 
Réagissez à l'actu people