Politique

François Fillon : Ses militants s’attaquent aux médias (vidéo)

François Fillon : Ses militants s’attaquent aux médias (vidéo)

Convoqué par la justice aux fins de mise en examen mi-mars, François Fillon est dans la tourmente. Et selon ses partisans, ce n’est pas du tout de sa faute mais de celle des médias comme a pu s’en rendre compte une équipe de La Nouvelle Édition présente au Salon de l’Agriculture. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L’étau se resserre autour de François Fillon. Dans la tourmente depuis quelques semaines et les révélations du Canard Enchaîné sur des soupçons d’emplois fictifs attribués à sa femme et à leurs enfants, l’ancien Premier ministre a connu un nouveau coup dur cette semaine. Mercredi, alors qu’il devait se rendre au Salon de l’Agriculture, il a annulé son déplacement à la dernière minute pour convoquer une réunion de crise au siège des Républicains avant de révéler aux médias qu’il avait été convoqué par la justice aux fins de mise en examen le 15 mars prochain. Et depuis, c’est sauve qui peut. Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre ayant décidé de ne pas renoncer, d’innombrables élus de droite ont décidé au cours des derniers jours d’abandonner le navire.

Les médias responsables selon les militants 

Mais tout cela, à en croire les partisans de François Fillon, ce n’est pas du tout de sa faute. Non, si le candidat de la droite et du centre s’apprête à voir filer sous son nez une élection qui semblait gagnée d’avance, c’est la faute des médias. Les soupçons d’emplois fictifs qui pèsent sur sa femme, leurs enfants et lui, c’est la faute des médias. Enfin c’est en tout cas ce que plusieurs de ses militants ont soutenu au micro de La Nouvelle Édition au Salon de l’Agriculture : "Je suis furieuse et tout le monde autour de moi est furieux à cause de la désinformation et des jacasseries des journalistes" lance une militante, "L’acharnement journalistique, c’est du remuage de merde" poursuit un autre avant le bouquet final : "Ce n’est pas organisé par vos ‘merdias’ tout ça ?!". Ouh, les vilains journalistes !

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people