Politique

François Fillon : L’homme qui a révélé l’affaire des costumes livre ses vérités (vidéo)

François Fillon : L’homme qui a révélé l’affaire des costumes livre ses vérités (vidéo)

Robert Bourgi est l’avocat de la Françafrique qui a révélé l’affaire des costumes offerts à François Fillon, d’une valeur de 10.000 euros. À l’époque, en pleine primaires, c’est lui-même qui en avait fait cadeau au candidat "Les Républicains". Jeudi 6 juillet, pour "Complément d’enquête" Robert Bourgi est revenu sur cette affaire face à Nicolas Poincaré et a livré tous les dessous de la polémique. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Robert Bourgi est une figure emblématique de la "Françafrique" qui a régi les relations entre Paris et ses ex-colonies africaines. Conseiller et intermédiaire de plusieurs ministres de droite, Robert Bourgi est réputé proche de chefs d’Etats africains, mais pas que. C’est à partir de lui que la polémique autour des costumes de François Fillon est partie. Souvenez-vous, en mars dernier, le candidat à la primaire de droite est dans l’œil du cyclone. En effet, François Fillon avait reçu des costumes d’une valeur de plusieurs milliers d’euros. Dans la foulée, Robert Bourgi confirmera à "BFMTV" qu’il avait bel et bien offert ces costumes de luxe à François Fillon.

Un véritable feuilleton politique

Jeudi 6 juillet, Robert Bourgi est revenu sur la polémique dans "Complément d’enquête". Il explique ainsi avoir voulu faire un simple cadeau à celui qu’il considérait comme un « ami ». Mais très vite, François Fillon gagne la primaire de droite face à Alain Juppé. Robert Bourgi le sollicite alors afin de revoir celui à qui il a offert des costumes à plus de 10.000 euros. Mais François Fillon se montre d’abord silencieux puis glacial, lui confiant ne pas avoir le temps de le voir. Blessé, Robert Bourgi contre-attaque et confirme être à l’origine de l’affaire des costumes de luxe, déjà rendue publique par "Le Canard Enchaîné". Quelques mois plus tard, face au journaliste Nicolas Poincaré, Robert Bourgi a la rancœur tenace et se livre sans fard, faisant ainsi d’étonnantes confessions sur une discussion qu’il aurait eue avec Nicolas Sarkozy : "Je lui dis je vais me le payer, je vais me le faire Nicolas, je ne veux pas que cet homme rentre à l’Elysée, il n’en est pas digne !" C’est donc ainsi que Robert Bourgi donne les raisons qui l’ont mené à "appuyer sur la gâchette". À 72 ans, l’homme s’est plongé dans l’écriture de ces mémoires intitulées "Il savent que je sais tout". Et selon lui, si publication il y a, de nombreux personnages politiques risquent d’être plongés dans l’embarras.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people