Politique

François Fillon : "Je ne suis pas un autiste" le dérapage du candidat sur France 2 (vidéo)

François Fillon : "Je ne suis pas un autiste" le dérapage du candidat sur France 2 (vidéo)

Invité sur le plateau du JT de 20Heures sur France 2 ce dimanche 5 mars, le candidat des Républicains a créé une nouvelle fois la polémique. Cette fois, François Fillon, au coeur de la tourmente depuis janvier dernier suite aux révélations du Canard Enchainé sur les possibles emplois fictifs de sa femme, a dérapé en utilisant l'expression "Je ne suis pas un autiste". Des propos choquants qui ont fait réagir associations et internautes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La prochaine fois, François Fillon y réléchira à deux fois avant d’utiliser certains mots ou expressions. Après sa manifestation place du Trocadéro qui a rassemblé entre 30 000 et 200 000 personnes selon différentes sources, le candidat des Républicains était l’invité du journal télévisé de Laurent Delhaousse sur France 2. Après avoir assuré qu’il "maintiendrait sa candidature" malgré sa future mise en examen le 15 mars prochain dans le cadre de l’enquête sur les possibles emplois fictifs de son épouse Penelope, l’ancien premier ministre a dérapé. Et à plusieurs reprises. "Je ne suis pas un autiste. Je vois bien, les difficultés, j’entends les critiques", a-t-il affirmé dans son échange avec Laurent Delahousse, s'attirant ainsi les foudres des associations et des internautes.

LES ASSOCIATIONS EN colere

Les associations, et notamment SOS Autisme France, ont de suite réagi face à l'utilisation de cette expression : "une nouvelle fois, les familles et les personnes autistes s’indignent en écoutant le JT sur le service public. Celui qui cite Rousseau dans son discours n’a-t-il pas trouvé un autre mot dans la langue française pour se défendre !". Cette même association invite le candidat à s’excuser et demande à François Fillon "de recevoir, familles et personnes autistes". Les politiques aussi ont réagi face à ces propos. Sur le plateau de LCI, le député PS et porte parole de Benoit Hamon, Michel Pouzol, a tenu à revenir sur les paroles prononcées par son adversaire politique en rappelant que "l’autisme est une maladie, pas un défaut". Rappelons aussi que ce handicap touche plus de 650 000 personnes en France en 2016.

Par Emilie Roze

Réagissez à l'actu people