Politique

François Fillon accuse les médias d’avoir annoncé le suicide de Penelope Fillon (Vidéo)

François Fillon accuse les médias d’avoir annoncé le suicide de Penelope Fillon (Vidéo)

Après avoir réuni des milliers de personnes au Tracadéro, François Fillon s’est rendu dimanche soir au journal du 20h de "France 2". Et le candidat de la droite a affirmé que les chaînes de télévision avaient annoncé le suicide de sa femme, Pénélope Fillon. Des propos étranges et surtout qui n’auraient jamais été prononcés dans les médias. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Dimanche soir, après avoir réuni des milliers de personne au Trocadéro à Paris, François Fillon s’est rendu au journal du 20h de "France 2". Et face à Laurent Delahousse, le candidat "Les Républicains" est resté droit dans ses bottes. "J'écoute ce qu'on me dit. Démocratiquement, j'ai été désigné. J'ai 1500 parrainages. J'ai ma campagne qui se déroule, malgré les défections, donc personne n'a pas le pouvoir de m'obliger à retirer ma candidature. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas prêt à dialoguer. Mais cela veut dire que c'est ma décision."

François Fillon a-t-il encore menti sur Penelope Fillon ?

Et d’ajouter avant de faire un dérapage sur l'autisme : "Je ne vois pas de raison de le faire. Je pense profondément que le retrait de cette candidature aboutirait à une impasse politique pour ma famille politique. Toute candidature improvisée aujourd'hui à 50 jours de l'élection présidentielle, avec un projet qui ne serait pas un projet de rupture, pas radical comme celui que j'ai proposé, conduirait à un échec." Mais lors de son interview, François Fillon a lancé une phrase qui a beaucoup été commentée sur les réseaux sociaux. "On a annoncé le suicide de ma femme (Penelope Fillon, NDLR), mercredi matin. On a annoncé le suicide de ma femme mercredi matin sur des chaînes de télévision." Mais d’après plusieurs journalistes, François Fillon aurait encore menti. "Ni "BFM TV", ni "C News" (ex-iTélé), ni "LCI", ni "France Info", ni "France 24", ni l'édition spéciale de "France 2" n'ont fait référence à un tel drame", a écrit le "HuffingtonPost", qui a visionné des heures d’images.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people