Politique

François Bayrou s’énerve et refuse de répondre à un journaliste (vidéo)

François Bayrou s’énerve et refuse de répondre à un journaliste (vidéo)

Mercredi 21 juin, François Bayrou quittait le gouvernement et son poste de garde des Sceaux. Dans la foulée il tenait ainsi une conférence de presse pour expliquer les raisons de son départ, mais certaines questions de journalistes ont fortement agacé le président du MoDem. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Semaine chaotique pour le gouvernement d’Edouard Philippe marqué par de nombreux départs. Mercredi 21 juin, François Bayrou annonçait qu’il quittait son poste de garde des Sceaux. Une annonce qui a fait grand bruit et qui a surtout était teintée de vives polémiques. En effet François Bayrou et son parti le MoDem font depuis quelques temps l’objet d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris au sujet d’emplois parlementaires. Face à cela, François Bayrou a préféré se donner la chance de pouvoir se défendre sans être lié à l’institution gouvernementale : "Je n’accepte pas de vivre sans liberté de parole, d’être condamné au silence" avait-il déclaré lors d’une conférence de presse, mercredi 21 juin.

Tensions et agacement

C’est d’ailleurs lors de cet évènement que François Bayrou a eu beaucoup de mal à garder son calme face aux questions de certains journalistes. Quand l’un d’eux lui a demandé si Emmanuel Macron avait bel et bien refusé sa démission, l’ex garde des Sceaux n’a pas caché son agacement : "j’essaye de m’exprimer avec le plus possible de précisions et je préfère utiliser mes mots que les vôtres". Plus tard, lorsqu’un autre journaliste s'est aussi risqué à l’exercice et a évoqué l’affaire au sujet du MoDem, François Bayrou ne l'a même pas laissé poser sa question : "Non Monsieur, j’ai dit que je ne m’exprimerai pas sur cette affaire et que c’était désormais l’enquête qui en trancherait, et pardonnez-moi, vous n’êtes pas enquêteur" a-t-il rétorqué. Un coup dur qui semble avoir bel et bien tendu un François Bayrou déchu de ses fonctions, arrivé il y a à peine un mois au gouvernement.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people