Politique

François Bayrou- Affaire Ferrand : sa réponse originale pour éviter une question (vidéo)

François Bayrou- Affaire Ferrand : sa réponse originale pour éviter une question (vidéo)

L’affaire Ferrand entache les premiers pas du gouvernement. François Bayrou est particulièrement touché alors que le nouveau ministre de la Justice a fait de la loi sur la moralisation de la vie publique son cheval de bataille. En conférence de presse jeudi 1er juin, le Garde des Sceaux, venu présenter cette fameuse loi, a préféré sortir son code de procédure pénale plutôt que de répondre à une question sur le sujet. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

L’affaire Ferrand prend de l’ampleur. Alors qu’une majorité de Français souhaite le départ de Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, François Bayrou ne veut pas s’exprimer sur le sujet. Une attitude délicate et contradictoire alors que le Garde des Sceaux porte le projet de loi sur la moralisation de la vie publique. Mardi, le ministre de la Justice avait néanmoins  diffusé sur son compte Twitter les propos de Marielle de Sarnez, visée par une enquête préliminaire sur les assistants parlementaires d’eurodéputés ayant des responsabilités dans leurs formations politiques.

François Bayrou élude une question grâce à son code de procédure pénale

Alors que François Bayrou a apporté son soutien à la ministre des Affaires européennes sur Twitter, jeudi 1er juin, lors d’une conférence de presse sur la présentation de la loi de moralisation, il a refusé de commenter l’affaire Richard Ferrand. Alors qu’on lui posait une question sur le sujet, François Bayrou s’est saisi de son code de procédure pénale pour éviter de répondre. "Cette loi interdit que je puisse faire quelque commentaire que ce soir dans une affaire individuelle et je n’en ferai pas", a-t-il déclaré citant l’article 30. Une réponse qui a le mérite d'être claire. 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people