Politique

Florian Philippot propose à Manuel Valls de prendre sa carte du Front National, la séquence étonnante (vidéo)

   / 5  
Florian Philippot a réagi à une phrase de Manuel Valls sur la minorité salafiste
1
Florian Philippot a réagi à une phrase de Manuel Valls sur la minorité salafiste
Nathalie Levy a voulu faire réagir son invité sur les propos de Manuel Valls, qui a considéré qu'une minorité salafiste était en train de
2
Nathalie Levy a voulu faire réagir son invité sur les propos de Manuel Valls, qui a considéré qu'une minorité salafiste était en train de "gagner la bataille idéologique et culturelle".
Le vice-président du FN a alors réagi à cette phrase du Premier ministre
3
Le vice-président du FN a alors réagi à cette phrase du Premier ministre
Il a indiqué que Manuel Valls avait
4
Il a indiqué que Manuel Valls avait "parfois des moments de vérité"
Et que le FN
5
Et que le FN "pourrait presque lui donner sa carte"

Invité sur le plateau de BFM mardi soir, Florian Philippot a réagi à une phrase prononcée par Manuel Valls lundi. Ce dernier estimait qu'une minorité salafiste était en train de "gagner la bataille idéologique et culturelle". Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Vice-président du Front National, Florian Philippot avait critiqué la réforme du travail voulue par le gouvernement et contestée dans la rue depuis plusieurs semaines. "On nous avait annoncé un choc de simplification, on a un choc de précarisation", avait notamment déclaré celui qui avait eu un débat houleux avec l'artiste Francis Huster sur la question des migrants ou qui avait dévoilé par erreur une affiche de campagne de Marine Le Pen.

"Il a parfois des moments de vérité"

Mardi soir, Florian Philippot était de nouveau sur le plateau de BFM. Invité de l'émission de Nathalie Lévy, il a réagi à l'affaire des Panama Papers mais aussi à une phrase prononcée par Manuel Valls lundi. Le Premier ministre indiquait qu'une minorité salafiste était en train de "gagner la bataille idéologique et culturelle".

"On peut dire la même chose oui. Ça me rappelle un peu le début de mandat quand il avait expliqué la difficulté d'intégration des Roms. Il a parfois des moments de vérité. On pourrait presque lui donner sa carte au Front National mais ça ne suit pas derrière, il n'y a pas d'action. (...) Il y a des centaines de mosquées radicales salafistes en France. Pourquoi sont-elles toujours ouvertes ? Il faut les fermer, il faut le faire sinon ce sont des mots en l'air qui ne servent à rien."

Réagissez à l'actu people