Politique

Fleury-Mérogis : Un détenu islamiste évoque la radicalisation des prisons (vidéo)

Fleury-Mérogis : Un détenu islamiste évoque la radicalisation des prisons (vidéo)

France 3 diffusera jeudi soir un reportage inédit consacré à des islamistes emprisonnés en France. La chaîne a dévoilé ce mardi un premier teaser vidéo dans lequel un détenu fondamentaliste se confie sur son quotidien. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris, le danger du terrorisme est dans toutes les têtes et le projet de loi sur la déchéance de nationalité voulu par le gouvernement n'a pas contribué à ce qu'il en soit autrement. France 3 diffusera d'ailleurs jeudi un reportage exclusif tourné dans les murs de la prison de Fleury-Mérogis, au contact de détenus islamistes. Baptisé Fleury-Mérogis : des islamistes radicaux à l 'ombre des miradors, ce sujet invitera les téléspectateurs à suivre le quotidien de ces prisonniers à part dans l'univers carcéral. En France, ils sont 211 à être incarcérés pour islamisme radical et 2000 détenus supplémentaires seraient considérés comme proches de cette mouvance.

Une opinion ambigüe sur Daesh

Et ce mardi, France Télévisions a dévoilé un premier extrait du reportage. Un extrait au cours est interviewé Mehdi, condamné à six ans de prison ferme après avoir tenté de rejoindre le Mali pour y faire le djihad en 2012. Incarcéré depuis à Fleury-Mérogis, il est isolé des autres détenus, spécialement des nouveaux, afin de l'empêcher de répandre ses idées fondamentalistes. Pourtant lorsqu'il lui est demandé s'il a rencontré d'autres détenus incarcérés pour terrorisme ou djihad depuis son arrivée à Fleury-Mérogis, Mehdi répond par l'affirmative : "J'en ai rencontré oui. Ce sont des jeunes la plupart. Des jeunes qui n'ont jamais fait de prison". Quant à leurs sujets de conversation, il assure qu'ils parlent de "sport, de nos affaires judiciaires", mais pas de religion : "C'est très rare parce qu'on ne partage pas tous les mêmes point de vue". Et quand vient le moment d'aborder le sujet de Daesh, Mehdi tient un discours pour le moins ambigu : "Je n'ai aucun avis parce qu'il y a trop de confusion. On ne nous dit pas la vérité. Ils prétendent être un Etat islamique, je ne peux que dire que c'est un Etat Islamique. Après donner un jugement sur eux...Je n'ai pas été là-bas, je n'ai pas fréquenté des gens comme eux donc je ne peux pas donner de jugement".

Réagissez à l'actu people