Politique

Européennes : Bernard Tapie victime d'une extinction de voix (vidéo)

Européennes : Bernard Tapie victime d'une extinction de voix (vidéo)

Ce dimanche 26 mai à l'occasion des élections européennes, Bernard Tapie a accepté d'intervenir sur le plateau de France 2 pour son édition spéciale, malgré sa voix très fragile. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Les téléspectateurs qui ont allumé France 2 hier soir n'ont bien sûr rien manqué de la présence de Bernard Tapie. À l'occasion des élections européennes ce dimanche 26 mai, l'ancien député européen a accepté d'intervenir sur le plateau de l'édition spéciale. Auprès de Laurent Delahousse et d'Anne-Sophie Lapix, l'homme d'affaires de 76 ans a prouvé que rien ne l'arrêtait. Même s'il lutte toujours contre un double cancer de l'œsophage et de l'estomac, Bernard Tapie a fait partie du débat sur les estimations et résultats du scrutin. À la surprise générale, l'ancien président du club de football de l'Olympique de Marseille s'est exprimé auprès des deux journalistes avec une toute petite voix. Avant d'évoquer la progression du Rassemblement National en France et plus combattif que jamais, Bernard Tapie s'est excusé pour sa "voix difficile".

Un cancéreux victime d'une "petite complication"

Toujours mêlé à la justice avec son procès, dont le jugement doit être rendu le 9 juillet par le tribunal correctionnel de Paris, Bernard Tapie ne baisse pas les bras. Décidé à assurer sur tous les fronts et à garder la face malgré la maladie, le père de la chanteuse Sophie Tapie était invité le 24 mai dernier sur le plateau de Cnews. Auprès de Laurence Ferrari, Bernard Tapie avait évoqué les accusations dont il fait l'objet. Le 23 mai, c'était au micro de France Bleu Provence qu'il avait décidé de donner quelques précisions sur son état de santé. "On a tous deux cordes vocales. J'en ai une qui est paralysée, donc il ne m'en reste qu'une. C'est à cause d'une petite complication", avait-il alors expliqué auprès de nos confrères.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people