Politique

Etat d’urgence – Manuel Valls : "Un des projets terroristes déjoué grâce à une perquisition" (vidéo)

Etat d’urgence – Manuel Valls : "Un des projets terroristes déjoué grâce à une perquisition" (vidéo)

Manuel Valls a défendu vendredi le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation et ses deux articles sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité devant l’Assemblée Nationale. Après avoir annoncé que la prolongation de l’état d’urgence serait de quatre mois maximum, le premier ministre a signalé qu’un attentat terroriste avait été déjoué grâce à une perquisition. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ségolène Royal disait il y a quelques semaines qu’il ne fallait pas que le Parti Socialiste se divise à propos de la déchéance de nationalité. Un peu raté puisque Christiane Taubira a, depuis, quitté le gouvernement en raison de son opposition profonde au projet. Mais la déchéance de nationalité n’est qu’un volet de la loi constitutionnelle de protection de la Nation qu’entend faire passer le gouvernement. L’autre volet porte, lui, sur l’état d’urgence et prévoira "une durée de prorogation maximale de quatre mois, renouvelable", comme l’a expliqué vendredi matin Manuel Valls devant l'Assemblée Nationale.

"L'état d'urgence est efficace, indispensable pour la sécurité de nos compatriotes"

Le premier ministre a également réaffirmé la nécessité de prolonger l’état d’urgence, décidé après les attentats du 13 novembre : "J’entends dire que l’état d’urgence ne se justifie plus, qu’il n’y a plus de péril imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public. Ce n’est pas l’analyse du gouvernement. L’état d’urgence est efficace, indispensable pour la sécurité de nos compatriotes. Les filières sont déstabilisées, de nombreux individus sont identifiés et placés sous surveillance. D’ailleurs, un des projets terroristes déjoué a pu l’être grâce à une perquisition administrative menée dans le cadre de l’état d’urgence". Le Monde affirme ce vendredi que d’après plusieurs sources policières et judiciaires, Manuel Valls ferait là référence à la perquisition du 2 décembre dernier à Tours chez Issa K., un jeune ressortissant tchétchène de 27 ans chez qui une vidéo d’allégeance à Daesh aurait été retrouvée ainsi  qu’une vidéo sur laquelle il menaçait les forces de police.

Réagissez à l'actu people