Politique

Eric Dupond-Moretti : sa réaction lorsqu’on lui a proposé le ministère de la Justice (vidéo)

Eric Dupond-Moretti : sa réaction lorsqu’on lui a proposé le ministère de la Justice (vidéo)

La nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre a engendré la création d’un nouveau gouvernement. De nouveaux ministres ont été nommés dont Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice. Dimanche 19 juillet il est revenu dans le 20h de France 2 sur son nouveau rôle.

C’est une nomination qui a fait réagir de nombreuses personnes. A commencer par Eric Dupond-Moretti lui-même comme il le confie à Laurent Delahousse dimanche 19 juillet sur France 2. Alors que le journaliste reçoit celui qui est devenu le nouveau garde des Sceaux, sa première question concerne sa réaction lorsqu’on lui a proposé ce poste. "Surpris ? Interloqué ? Emu ? Hésitant ?" demande Laurent Delahousse. "Surpris, interloqué, ému, pas hésitant" répond Eric Dupond-Moretti qui confie avoir "dit oui tout de suite" puis avoir "réfléchi après". Le présentateur lui demande alors s’il a eu des doutes depuis. "Non non il n’y a pas de doutes mais il y a beaucoup d’humilité parce que la tâche est immense (…). En réalité il faut que j’apprenne mon administration, il faut que je l’apprivoise, que j’aille dans des domaines qui n’ont pas été les miens" confie le ministre de la Justice.

"Mon langage sera moins libre"

Puis Eric Dupond-Moretti confirme qu’il a de "grandes ambitions" pour son ministère. Laurent Delahousse tente alors de savoir ce que le président de la République lui a confié lorsqu’il lui a proposé le poste de ministre. Mais le nouveau garde des Sceaux sourit et ne donne aucune information, "Vous vous imaginez bien qu’on a eu des conversations évidemment, le président de la République et bien sûr le Premier ministre, mais je ne vais pas ici vous dire ce que nous nous sommes dit". Eric Dupond-Moretti explique ensuite que son nouveau poste implique de nouvelles responsabilités. "Mon langage sera moins libre, il y a des choses que je disais en ma qualité d’avocat avec une liberté infinie (…) pour le reste j’endosse les habits de ministre d’Etat, je ne peux plus dire les mêmes choses avec la même liberté mais pour le reste, ma pensée a peu changé voyez-vous".

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people