Politique

Entre les Lignes : Guy Bedos tacle Nicolas Sarkozy, "C’est un menteur"

Entre les Lignes : Guy Bedos tacle Nicolas Sarkozy, "C’est un menteur"

Depuis quelques semaines, les personnalités politiques semblent être dans le collimateur de Guy Bedos. Invité sur le plateau d'Entre les lignes sur LCP, l’humoriste s’est confié sur ce qu’ils pensent d’Alain Juppé, François Hollande ou encore Nicolas Sarkozy. Guy Bedos n’a pas hésité à tacler une nouvelle fois l’ancien président. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce n’est un secret pour personne, lorsque Guy Bedos n’aime pas une personne il le fait savoir. Dernièrement, c’est Nadine Morano qui a été notamment dans le collimateur de l’humoriste. Ce dernier s’est retrouvé face à la justice il y a quelques semaines pour avoir insulté il y a quelques années Nadine Morano de "conne". Alors que la justice a décidé de le relaxer, l’ancienne ministre a fait savoir son désaccord et a fait appel de cette décision car selon elle, elle se bat pour toutes les personnes victimes d’un humour invasif et agressif : "Je suis extrêmement blessée dans cette dignité parce que je suis une femme et son acharnement montre sa lâcheté. Il insulte à travers moi, ma personne, le mandat public que j'exerce et toutes les femmes. Mais ça veut dire qu'il insulte aussi le peuple. L'humour, c'est fait pour faire rire mais quand vous avez besoin de l'insulte pour rire, vous devez vous interroger sur votre talent".

"Que la justice fasse son boulot"

Invité sur la chaîne LCP dans l’émission Entre les lignes pour promouvoir son livre "Je me souviendrai de tout", Guy Bedos a profité de son passage pour dire tout ce qu’il pensait de certaines personnalités politiques. Si Christiane Taubira est la seule ministre qui trouve grâce à ses yeux, l’humoriste de 81 ans n’est pas très tendre avec François Hollande : "Je le trouve un peu fade. En matière de théâtre, il n'est pas l'homme du rôle".

Dans deux ans, Guy Bedos se rendra aux urnes pour voter pour les élections présidentielles, et pour lui, Alain Juppé est un bon candidat : "Je ne vais pas organiser un mariage homosexuel comme ça dans les médias. J'ai fait ma petite enquête comme ça, à ma manière, à Bordeaux quand j'y suis allé. Beaucoup de gens de gauche l'apprécient à Bordeaux". Quant au rival d’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Guy Bedos ne le porte pas dans son cœur : "Sarkozy c'est un menteur, c'est un voyou. Voilà... Que la justice fasse son boulot".

 

Réagissez à l'actu people