Politique

Emmanuel Macron va-t-il annoncer un couvre-feu ? Ce médecin pense plutôt à un reconfinement (Vidéo)

Emmanuel Macron va-t-il annoncer un couvre-feu ? Ce médecin pense plutôt à un reconfinement (Vidéo)

Ce mercredi 14 octobre, Emmanuel Macron va prendre la parole à 19h55. Il pourrait annoncer un couvre-feu. Pour le docteur Jérôme Marty, c'est l'arbre qui cache la forêt. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Depuis le début de la crise du Covid-19, Emmanuel Macron prend la parole à 20 heures lors d'annonces solennelles. C'est ainsi qu'il a annoncé le confinement, puis le déconfinement etc. Ce mercredi 14 octobre, le président de la République est attendu pour une interview sur TF1 et France 2 à 19h55. D'après les rumeurs qui bruissent dans les médias, il pourrait annoncer un couvre-feu à 20 heures notamment à Paris et dans sa proche banlieue. Le but étant d'empêcher indirectement les rassemblements privés. Dans les zones d'alerte maximale, soit Paris et sa banlieue proche, l'agglomération d'Aix-Marseille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Lille et Grenoble, les mesures sont déjà très strictes avec fermeture des salles de sport, des restaurants et bars après 22 heures. D'après le médecin Jérôme Marty, interrogé sur Cnews dans l'émission "Punchline" de Laurence Ferrari, il pourrait même aller plus loin.

Jérôme Marty parle d'un coup de communication

Ce docteur affirme que la France a pris du retard dans la prise en compte de la deuxième vague du virus et que l'annonce qui va être faite ce mercredi, n'est qu'une annonce de façade qui en cache une autre bien plus importante. "On sait que la maladie se diffuse dans les lieux clos. On a fermé les bars et restaurants à 22h, précisément dans la zone où l'on veut faire ce couvre-feu. Donc qu'est-ce qu'on veut empêcher ?", interroge le spécialiste. "A l'extérieur, le virus se diffuse très très peu et à l'intérieur c'est déjà bloqué. Donc qu'est-ce qu'on veut prouver si ce n'est faire un coup de communication pour annoncer possiblement dans quinze jours quelque chose de plus dur ?", continue le docteur Jérôme Marti. Selon lui, les Français ne sont pas à l'abri de connaître un second confinement. Une hypothèse aussitôt démentie sur le plateau par Jean-Claude Dassier. "L'économie ne supporterait pas, ce ne serait pas raisonnable", commente l'ancien patron de l'OM.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people