Politique

Emmanuel Macron : son message aux victimes de violences sexuelles (vidéo)

Emmanuel Macron : son message aux victimes de violences sexuelles (vidéo)

Emmanuel Macron s'est adressé aux victimes de violences sexuelles dans une vidéo partagée sur Twitter ce samedi 23 janvier. "La honte aujourd'hui change de camp", assure-t-il. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

La publication du livre "La Familia grande" de Camille Kouchner où elle accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d'avoir agressé sexuellement son frère jumeau lorsqu'il avait 13 ans, a suscité une onde de choc. Depuis que l'affaire a éclaté, le débat sur la prescription de l'inceste a été relancé. En 2018, le délai pour les crimes sexuels sur mineurs a été allongé à 30 ans. Alors que les témoignages de victimes se multiplient avec l'affaire Duhamel, Emmanuel Macon s'est adressé aux victimes de violences sexuelles, notamment d'inceste, dans une vidéo partagée sur Twitter ce samedi 23 janvier.   

"On vous écoute"

"On est là. On vous écoute", a déclaré le président de la République en se félicitant que "la parole, partout en France, se libère" et que "le silence construit par les criminels et les lâchetés successives, enfin, explose". "Ces témoignages, ces paroles, ces cris, plus personne ne peut les ignorer", a assuré Emmanuel Macron. "Il nous faut entendre, recueillir les témoignages des victimes, même des années, des décennies après. Il nous faut les accompagner. Il nous faut punir les criminels pour leurs actes passés, et pour empêcher toute récidive", a-t-il ajouté. Souhaitant "adapter notre droit", il a indiqué avoir demandé au ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, et au secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance, Adrien Taquet, "de mener une consultation qui devra déboucher rapidement sur des propositions". "Deux rendez-vous de dépistage et de prévention contre les violences sexuelles faites aux enfants – l’un au primaire, l’autre au collège – seront mis en place pour tous, dans le cycle de visites médicales obligatoires existantes", a annoncé le chef d'Etat.  

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people