Politique

Emmanuel Macron sifflé au Stade de France avant Angers-PSG (vidéo)

Emmanuel Macron sifflé au Stade de France avant Angers-PSG (vidéo)

Samedi soir, Emmanuel Macron était au Stade de France pour donner le coup d'envoi de la finale de la Coupe de France entre le SCO d'Angers et le PSG. Comme prévu, le président, fan de l'Olympique de Marseille, a été sifflé par le public parisien. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Emmanuel Macron l'a assumé tout au long de sa campagne, quitte à s'attirer certaines foudres : le nouveau président de la République est fan depuis des années de l'Olympique de Marseille. C'est ce qu'il avait annoncé sur le plateau de l'émission Quotidien, provoquant la stupeur du public. A l'opposé de Nicolas Sarkozy, grand fan du PSG et régulièrement présent dans les travées du Parc des Princes depuis la fin de son mandat. Alors forcément, étant donné que le président vit à Paris, il doit se frotter à la colère des supporters parisiens. D'autant plus qu'Emmanuel Macron était, comme la tradition l'oblige, invité à donner le coup d'envoi de la finale de la Coupe de France samedi soir qui opposait le SCO d'Angers au... Paris Saint-Germain. Forcément, les supporters parisiens lui avaient réservé un accueil particulier.

Sifflets et chants anti-OM pour le président

Dès son arrivée sur le terrain, en compagnie du président du PSG Nasser Al-Khelaïfi et de celui de la FFF Noël Le Graët, Emmanuel Macron a reçu les sifflets du Stade de France, principalement rempli de fans du club parisien. Le président de la République a continué son tour, l'air de rien, allant saluer les joueurs des deux équipes. Ont alors commencé à s'élever des tribunes les fameux chants anti-OM des supporters du PSG : "Marseille, Marseille, on t'enc***", clairement destinés à Emmanuel Macron. Ce dernier a d'ailleurs dû passer une mauvaise soirée puisque le PSG s'est imposé face au SCO Angers grâce à un but contre son camp du malheureux Issa Cissokho en toute fin de match. Sale soirée pour un supporter marseillais, mais ambiance bon enfant au Stade de France. 

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people