Politique

Emmanuel Macron se prend un vent par un robot (vidéo)

Emmanuel Macron se prend un vent par un robot (vidéo)

Vendredi 16 juin, Emmanuel Macron était en visite à Viva Tech, le salon des nouvelles technologies de Porte de Versailles. Le président de la République s'est pris un vent par un robot censé lui serrer la main. Une séquence hilarante à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Le président de la République Emmanuel Macron était en visite ce vendredi à Viva Tech, le salon consacré aux nouvelles technologies à Porte de Versailles. Suivi par les caméras de "Quotidien" comme bien souvent depuis son élection, le président était accompagné de sa femme Brigitte, qui a commenté pour la première fois l'actualité de son mari mercredi dernier au micro de... Quotidien. Le président a discuté avec de nombreux patrons de start-up, et s'est enflammé lors d'une déclaration sur son plaisir d'être présent : "Je veux qu’ici à Paris, vous réussissiez à créer le rendez-vous international de l’entreprenariat, et de l’innovation dans le monde. C’est cela votre défi". Son but ? Faire de la France "le pays des géants de demain !" (…) "Aujourd’hui, la France est en train de devenir la nation des start-up et elle doit réussir ce pari. C’est cela que je veux faire avec vous dans les années qui viennent : précéder, anticiper, porter ce mouvement. Alors oui, ce que vous avez commencé à faire, ce que vous incarnez aujourd’hui et que nous allons continuer ensemble suppose d’être plus entreprenant, plus fort, plus exigeant" a-t-il déclaré.

"Bonjour Pepper"

Emmanuel Macron a offert une drôle de séquence aux caméras des journalistes présents sur place. Apès avoir eu droit à un fan très entreprenant, le président a été invité à serrer la main d'un robot automatisé, censé lui rendre la pareille. Sauf que le petit robot, déonommé Pepper, n'a visiblement pas beaucoup apprécié le président de la République et a refusé de lui serrer la main, malgré les "Bonjour Pepper" a répétition d'Emmanuel Macron. La pauvre gestionnaire du stand a paru un peu paniquée, et le président légèrement déçu.

 

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people