Politique

Emmanuel Macron règle ses comptes avec Jean-Luc Mélenchon sur France 2 (Vidéo)

Emmanuel Macron règle ses comptes avec Jean-Luc Mélenchon sur France 2 (Vidéo)

Dimanche 23 avril, on apprenait que Marine Le Pen et Emmanuel Macron seraient les deux candidats qualifiés au second tour des élections présidentielles. Le leader d’"En Marche !" était l’invité du 20h de "France 2" le 25 avril. Face à David Pujadas, il est revenu sur les consignes de vote. L’occasion de commenter le comportement de Jean-Luc Mélenchon, qui refuse d’en donner. Une réaction à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis 2002, le Front national n’était plus arrivé au second tour. Une situation historique qui panique la classe politique de droite et de gauche. Face à ce duo clivant du second tour, de nombreux personnages politiques ont décidé de se rallier à Emmanuel Macron, afin de faire barrage au FN. Mais comme à son habitude, Jean-Luc Mélenchon ne fait pas comme les autres. À la suite de l’annonce de sa défaite, dimanche soir, le candidat de la France Insoumise a fait le choix de ne pas donner de consigne de vote. Une abstention qui énerve la presse et les journalistes ainsi que la classe politique.

Jean-Luc Mélenchon agace

Le 25 avril dans le 20h de "France 2", Emmanuel Macron a été questionné à ce sujet par David Pujadas. Et il n’a pas mâché ses mots : "Je suis triste pour ses électeurs, je pense qu'ils valent beaucoup mieux que ce qu'il leur a dit dimanche soir" a commencé le candidat à la présidentielle. Il fait référence à la décision de Jean-Luc Mélenchon de concerter ses 450 000 adhérents avant de donner une quelconque consigne de vote. Sans doute piqué au vif, Emmanuel Macron a alors rappelé la situation de 2002, où Jean-Marie Le Pen était au second tour face à Jacques Chirac : "(…) il y a des femmes et des hommes engagés que je respecte qui croient dans un responsable politique qui, il y a 15 ans, n’avait pas hésité à appeler à faire rempart au Front national". Dans une course à la présidentielle mouvementée, le comportement de Jean-Luc Mélenchon semble agacer plus que jamais. 

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people