Politique

Emmanuel Macron rassure pour le retour à l'école "progressif" (vidéo)

Emmanuel Macron rassure pour le retour à l'école "progressif" (vidéo)

En visite l'école élémentaire Pierre Ronsard de Poissy (Yvelines) ce mardi 5 mai, Emmanuel Macron s'est exprimé pour rassurer sur le retour à l'école qui débutera le 11 mai. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Avant que certains élèves ne reprennent le chemin de l'école à partir du 11 mai, date du début du déconfinement, Emmanuel Macron a visité l'école élémentaire Pierre Ronsard de Poissy (Yvelines) ce mardi 5 mai. La rentrée des classes suscitant de nombreuses interrogations pour les parents et les enseignants, le président de la République a tenté de rassurer en répondant aux questions de deux  journalistes. Sur cette période de confinement pour les enfants, le chef d'Etat a estimé que "rester deux mois à la maison c'est quand même très traumatisant" pour eux. "On a des enfants qui décrochent (...) les inégalités sociales, les inégalités de logement sont multipliées", a-t-il souligné sur les différentes conditions de vie des enfants.

"Le 11 mai, ce sera une prérentrée"

Alors que le retour à l'école se fait sur la base du volontariat, Emmanuel Macron a pour objectif "que tous les enfants qui ont besoin de revenir à l'école (...) puissent trouver une école ouverte avec un temps aménagé". "Je veux plutôt une bonne rentrée qu'une rentrée en nombre", indique-t-il sur ce retour en classe qui sera "progressif". "Le 11 mai, ce sera une prérentrée comme il en existe déjà dans la plupart des écoles à la fin de l'été, et le 12 ou le 14 mai, on fera revenir progressivement les enfants", explique Emmanuel Macron qui en profite pour remercier le travail des enseignants durant le confinement. A l'attention des enseignants qui ne souhaitent pas retourner à l'école, il rassure : "Et je dis à ceux qui ne veulent pas revenir : on ne vous mettra jamais en situation de danger en venant faire votre travail. La clé, c’est que la situation soit bien organisée, et on est en train de s’organiser avec les directeurs pour établir différents temps pour limiter le nombre d’élèves en classe : le temps de la classe, celui de l’étude dirigée qui permet d’avoir moins de gens en classe, et un temps pédagogique mais non scolaire avec du sport, du civisme, de la citoyenneté et de la culture".

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people