Politique

Emmanuel Macron : "François Hollande pourrait gagner en 2017"

   / 5  
Emmanuel Macron :
1
Emmanuel Macron : "François Hollande pourrait gagner en 2017"
Emmanuel Macron croit aux chances de François Hollande en 2017
2
Emmanuel Macron croit aux chances de François Hollande en 2017
Emmanuel Macron dans le Andrew Marr Show sur la BBC
3
Emmanuel Macron dans le Andrew Marr Show sur la BBC
Emmanuel Macron
4
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron assure que François Hollande peut s'imposer en 2017
5
Emmanuel Macron assure que François Hollande peut s'imposer en 2017

Une dizaine de jours après avoir lancé son nouveau mouvement baptisé En marche, et avoir reçu bon nombre de critiques de sa famille politique, Emmanuel Macron était dimanche l’invité du Andrew Marr Show, l’émission politique dominicale de la BBC. L’occasion pour le ministre de l’Economie d’assurer sa fidélité à François Hollande en se disant persuadé que le président de la République pourrait l’emporter en 2017. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le 6 avril dernier, un an et demi après son arrivée au gouvernement, Emmanuel Macron lançait En marche, son nouveau mouvement politique : "J’ai pris du temps, j’ai réfléchi, j’ai consulté, j’ai associé" confiait-il alors avant d’assurer que ce lancement ne traduisait pas la moindre ambition présidentielle : "Ce n’est pas un mouvement pour avoir un énième candidat de plus à la présidentielle, ce n’est pas ma priorité aujourd’hui. Ma priorité, c’est la situation du pays". Malgré tout, cette annonce n’a pas été du goût de tout le monde, surtout à gauche. Manuel Valls n’a ainsi pas hésité à recadrer son ministre de l’Economie quelques jours après le lancement officiel d’En marche.

"Il pourrait être en position de gagner"

Peut-être un peu désireux d’arrondir les angles avec ses amis du Parti Socialiste, Emmanuel Macron s’est certainement un peu rattrapé auprès de François Hollande ce dimanche. Invité du Andrew Marr Show, une émission politique britannique diffusée sur la BBC, le ministre de l’Economie a d’abord assuré qu’un an avant l’élection présidentielle de 2017, il était difficile de s’exprimer sur les chances du chef de l’Etat de rester en poste : "C’est trop tôt. C’est très dur de gouverner dans tous nos pays aujourd’hui". Avant d’ajouter que selon lui, "si le président prend une décision audacieuse, qu’il explique ce qu’il fait, il pourrait être en position de gagner". S'il écoute ce que dit Emmanuel Macron en somme...

Réagissez à l'actu people