Politique

Emmanuel Macron : énervé quand Marine Le Pen le devance à Whirlpool (Vidéo)

Emmanuel Macron : énervé quand Marine Le Pen le devance à Whirlpool (Vidéo)

Emmanuel Macron n’a pas du tout apprécié de se faire doubler par Marine Le Pen à l’usine Whirpool. Non Stop Zapping vous propose de visionner sa réaction et le sermon fait à ses équipes.

La visite d’Emmanuel Macron aux ouvriers de l’usine Whirpool a été l’un des moments marquants de l’entre-deux tours. Pourtant, cette sortie a été un sujet de discorde au sein de l’équipe du candidat. En effet, dans un reportage intitulé "Emmanuel Macron, les coulisses d’une victoire" et diffusé sur TF1 lundi 8 mai au soir, on peut voir que le nouveau président s’est mis en colère lorsque Marine Le Pen est allée avant lui à la rencontre des grévistes. Alors que l’équipe du candidat d’En Marche ! hésitait à emmener son leader sur les lieux où étaient rassemblés les représentants syndicaux des ouvriers de l’usine Whirpool, Marine Le Pen a devancé son adversaire en se rendant sur le parking en question. Ce qui a fortement déplu au nouveau chef de l’Etat. "Je ne peux pas paraître planqué !" a-t-il réprimandé son équipe.

"Je ne serai jamais en sécurité"

"C’est pas possible, il y a cent mecs devant. Moi je passe les grilles et j’arrive à la CCI ? J’ai jamais fait ça de ma vie". Lorsque ses collaborateurs lui expliquent leur hésitation à le faire aller à la rencontre de la foule, pour des questions de sécurité, Emmanuel Macron s’impatiente davantage. "Si vous écoutez les mecs de la sécurité, vous finissez comme Hollande. Vous croyez que vous êtes en sécurité mais en fait, vous êtes mort. Les mecs de la sécurité, c’est pas eux qu’il faut écouter. Je ne serai jamais en sécurité, parce que le pays est comme ça aujourd’hui. Donc faut prendre le risque, aller dans le cœur de la bête". Et le fondateur d’En Marche ! a finalement réussi à se faire entendre puisqu’il s’était rendu, après son adversaire, sur les lieux de la grève. Il avait d’ailleurs été sifflé à son arrivée et s’était quelque peu emporté face aux journalistes.

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people