Politique

Emmanuel Macron chahuté par des syndicalistes dans le Puy-de-Dôme (vidéo)

   / 4  
Emmanuel Macron chahuté par des syndicalistes dans le Puy-de-Dôme
1
Emmanuel Macron chahuté par des syndicalistes dans le Puy-de-Dôme
Emmanuel Macron était en déplacement dans le Puy-de-Dôme lundi 25 avril
2
Emmanuel Macron était en déplacement dans le Puy-de-Dôme lundi 25 avril
Emmanuel Macron menacé par un syndicaliste
3
Emmanuel Macron menacé par un syndicaliste
Emmanuel Macron pris à partie par des syndicalistes dans le Puy-de-Dôme
4
Emmanuel Macron pris à partie par des syndicalistes dans le Puy-de-Dôme

En déplacement à Issoire dans le Puy-de-Dôme pour visiter une entreprise, Emmanuel Macron a été pris à partie par une cinquantaine de manifestants et syndicalistes opposés à la loi Travail. Le ministre de l'Economie s'est heurté à la vindicte populaire et a eu droit à quelques menaces. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors que François Hollande est au plus bas dans les sondages, Emmanuel Macron reste, lui, extrêmement populaire auprès des Français. Crédité lors d'un récent sondage de 55% d'opinions favorables, contre 27% au chef de l'Etat, le ministre de l'Economie surfe sur le lancement de son mouvement politique baptisé En marche et qui compte déjà 25 000 adhérents : "Ce n’est pas un mouvement pour avoir un énième candidat de plus à la présidentielle, ce n’est pas ma priorité aujourd’hui. Ma priorité, c’est la situation du pays" avait-il assuré lors de l'annonce du lancement, "Je suis d’un gouvernement de gauche et je l’assume totalement avec les valeurs auxquelles je crois et ce qui me caractérise. Mais je veux travailler avec des gens qui se sentent aujourd’hui à droite, aussi".

"Vous venez nous enfler avec le sourire"

Mais ce lundi, ce n'est pas en superstar du gouvernement qu'Emmanuel Macron a été reçu dans le Puy-de-Dôme, où il se rendait pour visiter une entreprise. Attendu par une cinquantaine de manifestants et de syndicalistes opposés à la loi Travail, le ministre de l'Economie a pris cher : "Vous allez le payer de vous foutre de la gueule du peuple", "vous venez nous enfler avec le sourire" ou encore "vous ne connaissez pas le monde du travail" lui a-t-il été reproché. Emmanuel Macron, lui, a tenté de se défendre et d'expliquer la politique du gouvernement. Sans pour autant sembler convaincre qui que ce soit sur place.

Réagissez à l'actu people