Politique

Élections américaines – Donald Trump Président : François Hollande le félicite par dépit (Vidéo)

Élections américaines – Donald Trump Président : François Hollande le félicite par dépit (Vidéo)

Après l’élection surprise de Donald Trump comme 45ème président des États Unis, les chefs d’État du monde entier se succèdent pour exprimer leurs félicitations, mais aussi leurs doutes. François Hollande s’est exprimé ce mercredi matin. Il félicite le milliardaire du bout des lèvres.

L’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis a provoqué un souffle parmi l’opinion internationale. Les positions tranchées et extrêmes et les discours violents du milliardaire laissant craindre, en Europe et ailleurs, un avenir incertain. Protocole oblige, les chefs d’État du monde entier se succèdent pour féliciter Donald Trump ou, du moins, donner leur avis sur l’élection.

François Hollande n’a pas fait exception, mais c’est à demi-mots qu’il a accordé ses félicitations à Donald Trump. ‘’ Le peuple américain vient de se prononcer, il a élu Donald Trump président des États-Unis. Je le félicite comme il est naturel entre deux chefs d’États démocratiques.’’ Naturel, mais sans conviction. Le Président de la République espérait la victoire d’Hillary Clinton, pour qui il a ‘’une pensée’’ après sa cuisante défaite.

‘’Ce qui est en jeu, c’est notamment la paix, la situation au Moyen-Orient’’

Dans un discours marqué par la gravité, François Hollande reconnaît que ‘’cette élection ouvre une période d’incertitude’’ qu’il est nécessaire d’aborder ‘’avec lucidité et clarté’’. ‘’J'engagerais sans tarder une discussion avec la nouvelle administration américaine (...) mais je le ferais avec vigilance et franchise car certaines positions prises par Donald Trump pendant la campagne américaine doivent être confrontées aux valeurs et aux intérêts que nous partageons avec les États-Unis ’’, a-t-il rappelé.

François Hollande a également appelé à ‘’une Europe unie (…) capable de s’exprimer et de porter une politique partout où ses intérêts et ses valeurs sont en cause. Je pense à la liberté, à la dignité, à la cohésion sociale, à la lutte contre la pauvreté’’.  En contradiction avec les mesures portées par Donald Trump durant sa campagne, notamment celle de réduire les libertés individuelles et l’exclusion d’une partie de la population américaine en raison de son origine ou sa religion. 

Par Clemence Conton

Réagissez à l'actu people