Politique

Élection présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon refuse de donner une consigne de vote (vidéo)

Élection présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon refuse de donner une consigne de vote (vidéo)

Ce dimanche 23 avril, les Français se sont rendus dans les urnes pour départager les onze candidats à l’élection présidentielle de 2017. Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont tous deux qualifiés pour le second tour qui aura lieu le 7 mai prochain. Arrivé en quatrième position, Jean-Luc Mélenchon n’a pas voulu donner de consigne de vote. Non Stop Zapping vous en dit plus.

C’est peut-être le grand perdant de cette campagne présidentielle malgré un score jamais atteint pour le Front de Gauche. A l’issue de ce premier tour des élections, Jean-Luc Mélenchon arrive à la quatrième place. Alors qu’Emmanuel Macron récolte 23,75 % et Marine Le Pen 21,53 % des suffrages, la troisième place ne s’est jouée à rien du tout entre le candidat du Front de Gauche et François Fillon. Alors que le représentant des Républicains a réuni 19,91 % des voix, Jean-Luc Mélenchon rassemble 19,64 % des votants. Ce dimanche 23 avril, après avoir longtemps attendu avant de s’exprimer, le candidat du Front de Gauche tenait à attendre les résultats officiels et non les estimations annoncées par les grandes chaines de télévision : « Le résultat annoncé n’est pas celui que nous espérions " annonce l'homme politique, le visage fermé. 

Jean-Luc Mélenchon a récolté 19,64 % des voix

Malgré une hausse de neuf points dans les résultats entre 2012 et 2017, le candidat semble déçu et remet en question les chiffres annoncés le dimanche aux alentours de 20 heures : "En toute hypothèse, ce ne sera pas celui annoncé qui sera le bon. Quoi qu’il en soit et quels qu’ils soient, lorsque les résultats officiels seront connus nous les respecterons". Mais le candidat ne s’est pas retenu pour tacler ses deux adversaires arrivés en tête "Deux candidats qui veulent prolonger les institutions actuelles et n’expriment aucune conscience écologique […] Qui les deux souhaitent s’en prendre aux acquis sociaux".
Alors que François Fillon et Benoit Hamon ont décidé de faire front contre Marine Le Pen au nom du pacte républicain, Jean-Luc Mélenchon est resté sur la réserve concernant une quelconque consigne de vote : "Je ne saurais dire ni faire davantage à cette heure. Chacun et chacune d’entre vous sait en conscience quel est son devoir. Dès lors, je m’y range !" Le représentant de "La France Insoumise" désire, avant tout, consulter sa base électorale : "Je n’ai reçu aucun mandat des 450 000 personnes qui ont décidé de présenter ma candidature, pour m’exprimer à leur place sur la suite. Elles seront donc appelées à se prononcer sur la plateforme et le résultat de leur expression sera rendu public." Réponse donc dans la semaine pour savoir si le candidat se pliera finalement au choix de ses électeurs.

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people