Politique

Donald Trump : une manifestation pro-trump dégénère en Californie (vidéo)

Donald Trump : une manifestation pro-trump dégénère en Californie (vidéo)

Samedi 24 Mars, plusieurs manifestations pro-Trump étaient organisées un peu partout sur le territoire Américain. Après son échec sur le projet de révocation de la loi sur la santé "Obama Care", Donald Trump a voulu mobiliser ses troupes. Seulement, la tension est toujours vive entre pro et anti-Trump. Sur une plage de Californie, la manifestation a vite dégénérée. Non Stop Zapping revient sur cette séquence.

La tension est toujours palpable sur le sol Américain depuis l’élection de Donald Trump en novembre dernier. Le 45ème président des Etats-Unis a clivé le pays en deux : pro et anti-Trump. Entre les femmes qui ont manifesté contre le président pour les droits des femmes ("Womens’ March") ou les rassemblements de milliers de citoyens Américains dans les aéroports après son décret du "MuslimBan" interdisant aux ressortissants de sept pays de se rendre en Amérique, Donald Trump a décidé lui aussi de faire une démonstration de force ce samedi 24 mars après son échec sur l’Obama Care.

Coups de poings, violentes altercations et gaz au poivre

Un peu partout, plusieurs manifestations pro-Trump étaient organisées dans le but de soutenir leur Président dans une marche "Make America Great Again". C’est à Huntington Beach, une plage au Sud de Los Angeles en Californie, que les choses ont dérapé. Près de 2000 soutiens du Président se sont rassemblés sur la plage Californienne avant d’être stoppés par une vingtaine de manifestants anti-Trump. Selon le "Los Angeles Time", l’organisatrice de l’évènement a été aspergée de gaz au poivre par un homme cagoulé. Il n’en fallait pas plus pour que les choses s’enveniment. Coups de poings, poursuite dans le sable, altercations violentes entre plusieurs personnes, la situation est devenue incontrôlable. Le "Los Angeles Times" évoque quatre arrestations de manifestants anti-Trump pour usage illégal de gaz au poivre et un pour agression.

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people