Politique

Donald Trump suggère d'abattre Hillary Clinton pour remporter la présidentielle américaine (Vidéo)

   / 5  
1
Donald Trump a suggérer l'usage du second amendement pour arrêter Hillary Clinton
Donald Trump s'en est pris à la volonté d'Hillary Clinton de légiférer sur le port d'arme
2
Donald Trump s'en est pris à la volonté d'Hillary Clinton de légiférer sur le port d'arme
Le candidat républicain multiplie les polémiques depuis le début de la campagne
3
Le candidat républicain multiplie les polémiques depuis le début de la campagne
Sa déclaration a suscité une impressionnante vague d'indignation
4
Sa déclaration a suscité une impressionnante vague d'indignation
Hillary Clinton a réagit sur Twitter pour critiquer le manque de décence de Donald Trump
5
Hillary Clinton a réagit sur Twitter pour critiquer le manque de décence de Donald Trump

Donald Trump a suscité une violente polémique en suggérant, en plein meeting, que le seul moyen d'empêcher Hillary Clinton de légiférer sur le contrôle des armes serait de faire usage du second amendement. Des propos chocs que Non Stop Zapping vous fait découvrir.

Coup de tonnerre sur les élections américaines. Depuis le début de la campagne présidentielle qui oppose Donald Trump à Hillary Clinton, les propos chocs du candidat républicain font régulièrement la Une des journaux. Lors d'un rassemblement en Caroline du Nord, le milliardaire a peut-être bien prononcé la phrase de trop, suscitant la colère et l'indignation jusque dans son propre camp. Donald Trump, faisant allusion à la volonté d'Hillary Clinton de contrôler le port d'armes aux Etats-Unis a suggéré que la seule façon de l'en empêcher serait de l'abattre. ''Hillary Clinton veut abolir, purement abolir le second amendement. Si elle a la possibilité de choisir ses juges, il n'y a rien que vous puissiez faire, les gars. Quoique... avec le second amendement... peut-être qu'il y a une solution, je ne sais pas.'', a déclaré Donald Trump. Le second amendement autorise tout américain qui le souhaite à posséder une arme. En suggérant que ''les partisans du second amendement'' pourraient stopper la candidate démocrate, Donald Trump laisse entendre que l'abattre serait ''une solution''.

Donald Trump accuse les ''médias malhonnêtes''

Des propos d'une rare violence qui ont immédiatement fait réagir l'opinion public américaine. Dans le clan Clinton, on pointe la dangerosité du comportement de Donald Trump, candidat aux plus hautes fonctions, qui lance un appel public à la violence. L'ancien directeur de la CIA, Michael Hayden, a dénoncé des propos qui ''suggèrent soit une référence de très mauvais goût à un assassinat politique et une tentative d'humour, soit un incroyable manque de sensibilité''. Face à la vague d'indignation soulevée par ces menaces, Donald Trump s'est expliqué dans un communiqué. Le candidat républicain accuse les ''médias malhonnêtes'' qui auraient fait passer sa petite phrase pour une menace de mort alors qu'il appelait uniquement les défenseurs du second amendement à voter massivement contre Hillary Clinton. ''Cela s'appelle le pouvoir d'unifier. Les supporters du second amendement sont très dynamiques et sont complètements unis, ce qui leur confère un grand pouvoir politique''. Mais face aux très nombreuses polémiques déjà déclenchées par Donald Trump, sa justification sonne faux pour ses adversaires. De son côté, Hillary Clinton a réagit via son compte Twitter en publiant une vidéo d'enfants assistants à la télé aux meetings de Donald Trump avec le message ''Nos enfants regardent, Donald. Quel exemple leur donnons nous ?''

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people