Politique

Donald Trump : Ses déclarations chocs sur la France, "le terrorisme, c’est de sa faute" (Vidéo)

   / 5  
Le nouveau dérapage de Donald Trump sur la France
1
Le nouveau dérapage de Donald Trump sur la France
Donald Trump a donné un entretien à l'émission
2
Donald Trump a donné un entretien à l'émission "Meet the press" sur "NBC"
Donald Trump a été investi par le parti des Républicains pour la course à la Maison Blanche
3
Donald Trump a été investi par le parti des Républicains pour la course à la Maison Blanche
Donald Trump avait déjà critiqué la France après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris
4
Donald Trump avait déjà critiqué la France après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris
Les propos de Donald Trump vont beaucoup faire parler
5
Les propos de Donald Trump vont beaucoup faire parler

Plus d’une semaine après les attentats de Nice et alors qu’il vient d’être investi par le parti des Républicain pour la course à la Maison Blanche, Donald Trump s’est illustré avec de nouveaux propos polémiques sur la France. Il a notamment insinué que si l'Hexagone était touché par le terrorisme, c’était tout simplement de sa faute. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce dimanche 24 juillet, Donald Trump a accordé un entretien à l’émission politique "Meet the press" diffusée sur la chaîne américaine "NBC". Et celui qui vient d’être investi par le parti des Républicains pour la course à la Maison Blanche a en quelque sorte dérapé sur la France quand le journaliste lui a posé une question sur l’immigration. "Je ne vois pas pourquoi nous devrions nous suicider en laissant entrer chez nous des ressortissants de pays infectés par le terrorisme", a-t-il expliqué avant d’ajouter : "La France et l'Allemagne sont infectés par le terrorisme. Et vous savez quoi ? C'est de leur faute ! Parce qu'ils ont laissé des personnes entrer sur leur territoire"

"La France est infectée par le terrorisme"

Puis Donald Trump a signalé que s’il était élu président, les citoyens français pourraient subir "un contrôle extrême" à la frontière. "Nous devons être intelligents et nous devons être vigilants et nous devons être forts (…) Nous devons avoir des normes strictes. Si une personne ne peut pas prouver qu’elle ne constitue pas une menace, elle n’a pas à venir dans ce pays", a-t-il conclu. Ce n’est pas la première fois que Donald Trump critique la France sur le terrorisme. Après les terribles attentats du 13 novembre 2015 à Paris, il avait déclaré : "Regardez Paris, avec les lois sur le port d'armes les plus restrictives du monde, personne n'avait d'armes sauf les méchants. On peut dire ce qu'on veut, s'ils avaient eu des armes, si nos gens étaient armés, s'ils avaient le droit de porter des armes, la situation aurait été très, très différente".

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people