Politique

Donald Trump se mobilise contre les actes anti-juifs aux États-Unis (vidéo)

Donald Trump se mobilise contre les actes anti-juifs aux États-Unis (vidéo)

Lors d’une visite au musée de l’histoire afro-américaine le 21 février, Donald Trump a publiquement dénoncé la multiplication des actes antisémites aux États-Unis. Le président américain était critiqué depuis plusieurs semaines pour son absence de réaction. Regardez la séquence sur Non Stop Zapping.

Donald Trump a fini par le faire. Le président milliardaire était sous le feu des critiques de la communauté juive américaine depuis plusieurs semaines en raison de son absence de position ferme contre l’antisémitisme. Mais la récente recrudescence des actes anti-juifs l'a conduit à faire un geste. La seule journée du 20 février, 11 centres juifs ont dû être évacués à la suite de fausses alertes à la bombe. Depuis le début de l’année, 69 incidents de même nature ont déjà été recensés aux États-Unis selon la Jewish Community Center Association of North America et font craindre une montée de l’antisémitisme outre-Atlantique. Jusqu’à présent Donald Trump s’était abstenu de commenter ces événements, allant jusqu’à s’emporter contre un journaliste travaillant pour un magazine juif qui lui avait demandé le 15 février comment il comptait réagir à la recrudescence des actes antisémites. Le président américain s’était contenté de s’énerver en répondant qu’il trouvait la question "insultante." "Je suis la personne la moins antisémite du monde", avait-il ajouté. Un peu plus tôt le 27 janvier il avait déjà choqué lors de la journée mondiale à la mémoire des victimes de l’Holocauste en rendant hommage aux "victimes, survivants et héros" de la Shoah, mais sans employer le terme "juif."

Ivanka Trump en renfort de son père

Lors d’une visite le 21 février au musée de l’histoire afro-américaine, il a donc fini par répondre aux critiques en prenant clairement position en faveur de la lutte contre l’antisémitisme. "Les menaces antisémites visant notre communauté juive dans les centres communautaires sont horribles et douloureuses et un très triste rappel du travail qu’il reste à faire pour éradiquer la haine, les a priori et le mal." Et pour que le message soit bien entendu, sa fille Ivanka a également écrit sur son compte Twitter : "L’Amérique est une Nation construite sur le principe de la tolérance religieuse. Nous devons protéger nos lieux de cultes et nos centres religieux."

 

Par Charles Maurice

Réagissez à l'actu people