Politique

Donald Trump : Sa grosse boulette sur les attentats du 11 septembre (vidéo)

   / 5  
Donald Trump : Sa grosse boulette sur les attentats du 11 septembre
1
Donald Trump : Sa grosse boulette sur les attentats du 11 septembre
Donald Trump se trompe sur la date des attentats de New York
2
Donald Trump se trompe sur la date des attentats de New York
Donald Trump était en meeting à Buffalo lundi soir
3
Donald Trump était en meeting à Buffalo lundi soir
Donald Trump en meeting dans l'Etat de New York
4
Donald Trump en meeting dans l'Etat de New York
Donald Trump parle des attentats du 11 juillet
5
Donald Trump parle des attentats du 11 juillet

A la veille de la primaire de l’Etat de New York pour l’investiture républicaine à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump a commis une énorme boulette lors d’un meeting à Buffalo. Le célèbre milliardaire s’est trompé de date au moment d’évoquer les attentats du World Trade Center. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Aucun meeting de Donald Trump ne se passe décidément sans polémique. Après avoir fait expulser une femme de l’un de ses rassemblements parce qu’elle portait un hijab, évoqué la taille de son sexe en plein débat pour l’investiture républicaine ou affirmé qu’il souhaitait punir les femmes ayant avorté, le célèbre milliardaire a encore fait très fort lundi soir lors d’un meeting à Buffalo, dans l’Etat de New York dont les primaires auront lieu ce mardi. Souhaitant rendre hommage à la ville de New York, Donald Trump a en effet évoqué les attentats qui ont frappé la ville en 2001. Malheureusement pour lui, il s’est légèrement trompé dans la date…

"J'ai vu nos policiers et nos pompiers en action le 11 juillet"

"Je veux parler quelques instants d’un sujet qui me touche d’autant plus que j’étais sur place quand ça s’est passé" a-t-il commencé, "J’ai vu nos officiers de police et nos pompiers en action le 11 juillet (au lieu du 11 septembre, ndlr) quand les tours du World Trade Center se sont effondrées. Et j’ai vu les personnes courageuses que j’ai vues de ma vie, y compris les employés du bâtiment et tous ceux qui étaient présents à ce moment-là". Un énorme lapsus que ses partisans n’ont pas semblé relever mais qui a beaucoup fait rire ses détracteurs sur les réseaux sociaux. Quoi qu’il en soit, une boulette pareille à la veille de la primaire républicaine à New York, ça fait tache. 

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people