Politique

Donald Trump : revivez sa première rencontre officielle avec Vladimir Poutine (vidéo)

Donald Trump : revivez sa première rencontre officielle avec Vladimir Poutine (vidéo)

Le Président américain et le Président russe ne s’étaient encore jamais rencontrés. C’est à présent chose faite puisque Donald Trump et Vladimir Poutine ont échangé un long moment en marge du sommet du G20, avant de clôturer leur entretien par une vive poignée de main. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Donald Trump a enfin rencontré Vladimir Poutine depuis son élection à la Maison Blanche. Le président des États-Unis s’est entretenu avec le Président russe pendant plus de 2 heures à Hambourg, en Allemagne, dans le cadre du sommet du G20. Une rencontre très attendue sur le plan géopolitique puisque les relations entre les deux hommes font débat depuis plusieurs mois. En effet, le successeur de Barack Obama est soupçonné d’avoir fait intervenir la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2016. S’il avait déclaré "bien connaître" l’ancien officier du KGB pendant sa campagne, il était ensuite revenu sur ses propos face à la polémique grandissante autour du scrutin. Depuis le début de l’année, les rapports entre les deux hommes politiques sont plus tendus mais c’était sans compter sur cette première entrevue du vendredi 7 juillet dernier. "Nous avons parlé au téléphone, mais les conversations téléphoniques ne sont jamais suffisantes", a précisé Vladimir Poutine face aux journalistes.

LA POIGNÉE DE MAIN ENTRE Donald Trump et Vladimir Poutine

"C'est un honneur d'être avec vous", a déclaré Donald Trump avant de serrer la main du leader russe. Ce dernier a alors déclaré : "Je suis ravi de vous rencontrer et j'espère que (...) cette rencontre se soldera par un résultat positif". Et visiblement ce fût le cas puisque le secrétaire d'État américain a déclaré que l’échange entre les deux hommes avait été "très long et très vigoureux" en soulignant une "alchimie positive" entre les deux présidents. "Ni l'un ni l'autre ne voulait mettre un terme" à l'entretien a ajouté Rex Tillerson en précisant tout de même que les interférences russes étaient "un obstacle significatif" aux relations entre les deux pays. La rencontre s’est soldée par un accord de cessez-le-feu à partir de dimanche 9 juillet à 12h (heure de Damas), dans le sud-ouest de la Syrie comme l’a révélé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Par Katia Rimbert

Réagissez à l'actu people