Politique

Donald Trump reconnaît que Barack Obama est né aux Etats-Unis (Vidéo)

   / 5  
Ce vendredi 16 septembre, Donald Trump a enfin reconnu le président Barack Obama est bien né sur le sol américain
1
Ce vendredi 16 septembre, Donald Trump a enfin reconnu le président Barack Obama est bien né sur le sol américain
Accusé à de multiples reprises de racisme, Donald Trump a donc décidé de revenir sur ses propos
2
Accusé à de multiples reprises de racisme, Donald Trump a donc décidé de revenir sur ses propos
De son côté, Hillary Clinton s'est exprimée sur le sujet
3
De son côté, Hillary Clinton s'est exprimée sur le sujet
Donald Trump a fait ses déclarations lors d'une conférence de presse
4
Donald Trump a fait ses déclarations lors d'une conférence de presse
Barack Obama avait également évoqué son mécontentement dans la semaine
5
Barack Obama avait également évoqué son mécontentement dans la semaine

Donald Trump est revenu sur ses propos ce vendredi 16 septembre. Il reconnaît enfin que Barack Obama est né aux Etats-Unis après la polémique survenue ce jeudi. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur Non Stop Zapping.

Ce vendredi 16 septembre, Donald Trump a enfin reconnu le président Barack Obama est bien né sur le sol américain : "Le président Barack Obama est né aux Etats-Unis, point final", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse alors que la polémique était au centre de l'actualité depuis jeudi. Depuis plusieurs années, il refusait de reconnaitre que le président est est né à Hawaï, d'une mère américaine et d'un père kényan. Cette rumeur dérangeait Barack Obama qui n'avait pas hésité à tacler Donald Trump : "J'aimerais que l'élection présidentielle porte sur des sujets plus sérieux que celui-ci", a-t-il confié vendredi depuis la Maison Blanche.
 

"Donald Trump lui doit, ainsi qu'aux Américains, des excuses"

Accusé à de multiples reprises de racisme, Donald Trump a donc décidé de revenir sur ses propos. De son côté, Hillary Clinton s'est exprimée sur le sujet : "Barack Obama est né en Amérique, c'est aussi simple que cela. Donald Trump lui doit, ainsi qu'aux Américains, des excuses", a déclaré Hillary Clinton vendredi lors d'un discours devant une organisation de femmes noires à Washington. "Il n'y a pas de nouveau Donald Trump, il n'y en aura jamais", a-t-elle confié. Avant de poursuivre : "Imaginez quelqu'un, dans le Bureau ovale, qui propage des théories du complot et refuse de céder malgré les faits." Hillary Clinton fait référence notamment aux propos de Donald Trump qui avait défendu avec intensité la théorie du complot lors du premier mandat de Barack Obama. 

 

Par Lea Ouzan

Réagissez à l'actu people