Politique

Donald Trump président : Le discours fantastique d’une petite fille émeut les Etats-Unis (vidéo)

Donald Trump président : Le discours fantastique d’une petite fille émeut les Etats-Unis (vidéo)

Au lendemain de l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, de nombreuses manifestations ont eu lieu aux quatre coins du pays. A New York, plusieurs milliers de personnes se sont réunies pour exprimer leur opposition au richissime homme d’affaires. Et le discours d’une petite fille, qui a réussi à faire taire la foule, a ému l’Amérique entière. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le monde peine encore à réaliser que Donald Trump sera, à partir de janvier, le 45e président des Etats-Unis. Mais aux Etats-Unis, le choc est encore plus grand. Au moment où la victoire du candidat Républicain ne faisait plus de doute, plusieurs jeunes filles du public américain de Quotidien, l’émission de Yann Barthès, n’avaient déjà pas réussi à contenir leur émotion. La nuit même, plusieurs manifestations étudiantes se sont organisées aux quatre coins du pays, les jeunes ayant massivement voté pour Hillary Clinton. Même chose le lendemain, cette fois avec toutes les tranches de la population américaine représentées.

"L'amour l'emporte sur la haine"

Et l’une des images marquantes de ces manifestations post-élections, c’est celle de cette petite fille new-yorkaise qui est parvenue à faire taire une foule de plusieurs milliers de personnes pour exprimer son ressenti sur l’accession au pouvoir de Donald Trump : "Je suis une fille, je suis métisse, je suis une enfant et je ne peux pas voter, mais cela ne m'empêchera pas d'être entendue" s’est-elle écriée alors que la foule reprenait chacun de ses mots en criant. Avant de conclure avec  "L'amour est l'amour! Et l'amour l'emporte sur la haine" en prenant soin d’y ajouter un petit jeu de mot, "L’amour l’emporte sur la haine" étant la traduction de "Love trumps hate". Une séquence qui devrait rapidement faire le tour du monde.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people