Politique

Donald Trump : Les témoignages émouvants d’immigrés bloqués aux frontières (vidéo)

Donald Trump : Les témoignages émouvants d’immigrés bloqués aux frontières (vidéo)

Dimanche, des centaines d’immigrés originaires des pays visés par le décret anti-immigration de Donald Trump se sont vus interdire d’entrer aux Etats-Unis. Certains d’entre eux se sont confiés, parfois en pleine détresse. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

En 10 jours, Donald Trump a fait comprendre au monde entier que ses promesses de campagne n’étaient pas que des paroles en l’air. Si beaucoup sont ceux qui ont prédit, entre sa victoire à l’élection présidentielle et son investiture, le 20 janvier dernier, que le 45ème président américain allait revenir sur certaines de ses positions, force est de constater qu’il n’en est rien. Après avoir signé un premier décret revenant en partie sur l’Obamacare, Donald Trump a lancé la construction de son mur avec le Mexique avant de signer un nouveau texte interdisant l’entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans (Iran, Irak, Soudan, Somalie, Syrie, Libye et Yémen). Une immense vague de contestation mondiale s’est alors emparée des réseaux sociaux. Mais dimanche, des centaines de ces ressortissants ont été bloqués aux frontières.

Marche arrière sur les cartes vertes

"Nous avons fui l’Iran pour rejoindre les Etats-Unis et maintenant l’histoire se répète ici ?" déplorait, en larmes, un ressortissant iranien qui devait accueillir son frère aux Etats-Unis dimanche. Mais bloqué à l’aéroport, celui-ci n’a finalement pas pu embarquer, "Je suis citoyen américain depuis 20 ans ! Mon frère n’a rien fait de mal et moi non plus. Je suis un entrepreneur qui travaille dur ici. Je construis les maisons des Américains, je suis aussi un Américain !". Après deux jours de déclarations contradictoires, l’administration Trump a finalement annoncé que les détenteurs de cartes vertes ne seraient pas concernés par le décret anti-immigration.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people